Any Where, Any Time, Any Device : un enjeu majeur pour le SI des entreprises

Derrière l'acronyme barbare de l'ATAWAD se cache un concept simple mais susceptible de répercussions majeures : donner la possibilité d'accéder à tout ou partie d’un système d'information n’importe quand, n’importe où et avec n’importe quel outil connecté.

L’ATAWAD se décompose en 3 volets :

·       Any Time implique que l’on puisse se connecter au système d'information (SI) 24h/24 et 7j/7 sans interruption d’accès. Les messageries électroniques personnelles sont un bon exemple d’outil respectant le principe du “Any Time”.

·       Any Where signifie qu’il doit être possible d’accéder au SI depuis l’extérieur de l’entreprise, via un réseau sans fil (3G/4G/wifi, etc.) ou éventuellement sans être connecté grâce à un mode “off line”.

·       Any Device est lié à l’explosion du nombre d’objets connectés. On pense naturellement aux smartphones et aux tablettes mais pas seulement. Les téléviseurs sont de plus en plus équipés de connexions Internet et le nombre d’appareils qui permettent d’accéder au web ne cesse d’augmenter, sans oublier les anciens appareils qui ne sont dotés que de fonctionnalités web basiques.

Ces trois volets n’abordent pas la question des contenus du système d’information. C’est pourquoi un quatrième volet est parfois mentionné : le “Any Content”. Certains analystes considèrent que l’ATAWAD n’a de sens que s’il s’accompagne de la possibilité d’accéder à l’ensemble des contenus de l’entreprise. On parle donc aussi d’ATAWADAC pour prendre en compte cette dimension.

Les enjeux organisationnels et SI de l’ATAWAD 

La flexibilité exigée du SI par les principes de l’ATAWAD représente des enjeux importants.

Sur le plan organisationnel, opter pour une telle philosophie peut permettre de repousser les frontières physiques et temporelles de l’entreprise. Ceci peut par exemple favoriser le développement du télétravail. Les impacts en matière de ressources humaines sont potentiellement non négligeables. Les contrats de travail étant assortis de limites temporelles et géographiques, la possibilité d’accéder facilement au SI de l’extérieur peut transformer cette aide en contrainte si les employés sont sollicités sans interruption.

Sur le plan du SI, plusieurs enjeux peuvent apparaître selon le degré d’application de l’ATAWAD. Les enjeux en matière de sécurité des données sont particulièrement importants vu la nécessité de contrôler des outils hétérogènes et dispersés[1], la question des réseaux employés pour accéder aux infrastructures de l’entreprise se pose également. Les technologies mobilisées au sein du SI doivent aussi être suffisamment flexibles pour s’adapter de façon transparente à une multitude d’appareils.

Une source d'opportunité autant que de risques

Finalement, l’ATAWAD est potentiellement une source d’opportunité pour les entreprises autant que de risques. Issu de l’évolution des usages, il s’agit d’une nouvelle façon d’appréhender le SI et la façon dont les utilisateurs interagissent avec celui-ci. Afin d’en tirer partie, les entreprises doivent s’assurer que leurs processus correspondent à cette philosophie et que les technologies nécessaires sont disponibles et correctement mises en oeuvre. Le développement des outils SaaS (Software as a Service),accessibles à partir d’un navigateur internet (et de plus en plus depuis des smartphones et des tablettes) est un premier pas important facilitant l’application de l’ATAWAD dans les entreprises.


Sources :

      http://management-si.blogspot.fr/2012/02/tendance-la-mobiquite-nouveau-paradigme.html

      http://blog.econocom.com/blog/pour-mieux-cerner-le-phenomene-atawad/

      http://www.economie.gouv.fr/files/files/import/2011_france_numerique_consultation/2011_france_numerique_cisco.pdf


[1] On devine le lien qu’il peut y avoir entre l’ATAWAD le BYOD (Bring Your Own Device) : s’il devient possible d’accéder au SI depuis n’importe quel appareil, l’entreprise peut plus facilement pousser ses employés à utiliser leurs appareils personnels.

Autour du même sujet