Le smartphone, au service d’un transport facilité

Quand on évoque les nouvelles technologies, on a souvent le sentiment d’un renouvellement constant… et épuisant. Pourtant, certaines d’entre elles s’imposent en toute discrétion et durablement.

Le NFC (Near Field Communication, communication en champ rapproché) en fait partie. Cette technologie de communication sans contact  par radio fréquence permet l’échange de données entre un lecteur et un mobile sur une distance de quelques centimètres seulement. Aujourd’hui, plus de 3 millions de Français sont déjà équipés de smartphones NFC. Ce nombre, en très forte progression, permet d’envisager un développement massif des services destinés au grand public.
Ainsi, dans le cadre des Investissements d’Avenir, 15 collectivités de France métropolitaine se sont engagées dans des projets de déploiement de services NFC sur leurs territoires. La majorité de ces projets comprend un volet mobilité : permettre l’accès aux transports publics, aux vélos en partage, aux parkings, à de l’information voyageur...

Les atouts du NFC dans le transport

La billettique transport sur mobile NFC, c’est bien sûr un nouveau support de titres dématérialisés, mais cela constitue également un nouveau canal de distribution qui vient compléter l’offre existante de guichets, automates, et solutions de vente par internet ou sur les distributeurs bancaires.
Le NFC est également un excellent canal pour accéder à de l’information en temps réel, par exemple la lecture d’un tag NFC à une station afin de connaître l’heure d’arrivée du prochain bus ou du prochain tram.
Pour les utilisateurs, le NFC offre la possibilité, avec un support unique : leur mobile NFC, d‘acheter des titres de transport où et quand ils le souhaitent, mais aussi de valider leur entrée sur leur réseau de transport, d’accéder en temps réel à de l’information voyageur, de payer une place de parking, de retirer un vélo en libre-service...
…Autant d’avantages qui permettent de faciliter l’accès des usagers aux transports publics.
Les opérateurs de transport, quant à eux, voient dans le NFC l’opportunité de réduire leurs coûts de fonctionnement liés à l’émission des titres de transport. Dans le même temps, les services rendus aux utilisateurs s’en trouvent améliorés et l’accès au réseau de transport facilité, y compris pour les utilisateurs occasionnels. Ce qui, par un cercle vertueux, permet également de réduire la fraude passive.
Côté collectivités, les mobiles NFC représentent un vecteur supplémentaire dans le cadre de leur démarche de mise à disposition d’informations et de services sur les mobiles pour les citoyens. Pour les Autorités Organisatrices des Transports et pour les collectivités pionnière dans l’adoption du mobile NFC, ces projets leurs apportent un réel bénéfice d’image  par l’innovation et participent indéniablement à l’attractivité de leur territoire.

Comment se lancer dans un tel projet ?

En étroite collaboration avec les opérateurs mobiles et l’AFSCM, les opérateurs de transport ont été très impliqués dans les premiers projets de déploiement de billettique transport sur mobiles NFC Cityzi.
Ils ont ainsi acquis des compétences dans le domaine du NFC et certains affichent dorénavant, à divers degrés, un volet NFC à leur offre de service  pour utiliser les mobiles NFC comme support de titres et comme outils d’accès à de l’information voyageur.
Ces services innovants peuvent ainsi être proposés aux Autorités organisatrices pendant la réalisation d’un contrat ou bien présentés lors des procédures de consultation.
A ce propos, certaines Autorités organisatrices, conscientes des bénéfices du NFC dans le domaine du transport, intègrent désormais le NFC dans leurs dossiers de consultation.

Ces réseaux français qui ont ouvert la voie du NFC dans le transport

  • Le réseau Lignes d’Azur de Nice Côte d’Azur est le premier à avoir lancé un service commercial de billettique et d’information voyageur sur mobile NFC en 2010 avec les 4 opérateurs mobiles Bouygues Telecom, EI Telecom, Orange et SFR.
  •  Le réseau Twisto à Caen est également en cours de réalisation, afin de mettre à la disposition de ses clients la billettique sur téléphone NFC dès cette année.
  • La CTS à Strasbourg va également lancer en 2013 son service de billettique sur mobile NFC.

Une démarche commune pour s’adresser au plus grand nombre d’usagers

Avec le soutien du GART et de l’AFIMB, des Autorités Organisatrices ont lancé le projet d’une Application Billettique Commune (ABC), projet destiné à permettre aux voyageurs d'acheter et valider des titres dits occasionnels (billets à l'unité, carnets de 10...) avec un téléphone NFC, dans tous les réseaux de transport adhérents à l’ABC.
Le service ABC vise à faciliter l’accès des usagers occasionnels aux transports publics grâce au NFC et permet aux autorités organisatrices de mutualiser les dépenses liées à la mise en place et au fonctionnement d'un service mobile sans contact.
Plusieurs territoires souhaitent mettre en œuvre ce service dans le cadre de l’appel à projets services mobiles sans contact. Tisséo, réseau de transport l’agglomération Toulousaine, sera le chef de file du projet ABC pour un lancement prévu en 2014.

Ce foisonnement de projets démontre que de nombreux acteurs investissent dès à présent avec beaucoup d’ambition dans la mise en place du NFC dans le transport. Ces premiers retours d’expériences offrent une mise en place facilitée pour les collectivités qui se lanceront dans ces nouveaux projets. De quoi répondre sereinement aux exigences des citoyens et usagers du XXIème siècle.

Autour du même sujet