20 chiffres sur le numérique en Chine

Internet prend une importance considérable en Chine, et toutes les marques se doivent d'aborder une stratégie digitale aujourd'hui. Voici 20 chiffres qui montrent l'importance du digital dans ce pays continent.

Vous êtes dans le monde du numérique et souhaitez briller en société, ou à la pause à café ? Cette chronique est faite pour vous, comment appréhender le monde du digital en Chine avec 20 chiffres.

591 millions d’utilisateurs internet en juillet 2013

La Chine est un pays très connecté, surtout dans les villes où 72,4 % des habitants ont accès à internet. Tandis que dans les campagnes, seulement 27,6 % des Chinois sont connectés.
Avec la création du Great Firewall qui censure le web mondial, empêchant l’accès à des sites tels que Facebook, Twitter et Youtube, la Chine a développé ses propres sites et ses propres entreprises web qui connaissent les Chinois et leurs habitudes, ce qui leur permet d’adapter leurs produits et services à ces utilisateurs. Ainsi le web Chinois est très dynamique, quelques grosses entreprises se faisant la guerre à coup d’innovations pour acquérir un maximum de marché. Les Chinois sont les premiers bénéficiaires de ces innovations, ce qui attire de plus en plus d’utilisateurs.

70 % de part de marché pour Baidu

Il existe plusieurs moteurs de recherche en Chine mais Baidu est le leader, et il est également classé 5ème site dans le monde sur Alexa. Les principaux concurrents de Baidu sont Qihoo 360, Sogou et Soso. Soso appartient à Tencent, or l’entreprise a annoncé la fusion imminente de ce moteur de recherche avec Sogou, ce qui pourrait en faire un sérieux concurrent pour Baidu.

 

Source: iresearch 

27 % du trafic de Baidu est redirigé vers ses sites

En effet c’est important à savoir lorsque l’on fait du SEO en Chine. Baidu possède ses propres sites tels que :
  • Baidu Zhidao (un site de questions-réponses),
  • Baidu Baike (l’équivalent de Wikipedia),
  • Baidu Tieba (forum),
  • Baidu music,
  • Baidu Experience…
Etant donné cette redirection, il est important d’être présent sur ces sites lorsque l’on veut être visible sur le web chinois, en tant que marque par exemple.
Les dernières nouveautés sur Baidu.

91 % des internautes possèdent un compte sur un réseau social

Les réseaux sociaux sont très importants en Chine, car les Chinois ont besoin de rester constamment connectés à leur communauté. Comme nous l’avons dit la Chine a développé ses propres sites ainsi que ses propres réseaux sociaux, inventant  toutes sortes de plateformes adaptés aux Chinois. Celles-ci marchent donc très bien, et il en existe beaucoup, tels que Weibo, Wechat, QZone, Renren…

Voici un diagramme présentant l’étendue du paysage des médias sociaux en Chine



 source : CiC

503 millions de comptes Weibo enregistrés fin 2012

Weibo est le réseau social le plus important en Chine, avec Wechat, qui devient de plus en plus populaire. Certaines personnes comparent Weibo à Twitter, mais celui-ci est en fait beaucoup plus riche. En effet les 140 caractères permettent d’écrire beaucoup plus en Chinois qu’en anglais, et Weibo possède des fonctionnalités supplémentaires : partage des photos, vidéos, création de véritables fils de discussion, personnalisation des pages…

54 millions d’utilisateurs Weibo actifs chaque jour

Weibo a été créé en 2009 par Sina, une grande entreprise du web chinois, et le nombre d’utilisateurs n’a cessé de croître depuis. Les journaux traditionnels étant contrôlés par le gouvernement et censurés, Weibo est devenue une source d’information majeure pour les Chinois, car les membres sont justement très actifs, ce qui permet aux informations de circuler très vite, contournant parfois la censure du gouvernement. L’influence de ce réseau est telle, que le gouvernement a récemment mis en place une nouvelle loi, interdisant aux internautes de propager des « fausses rumeurs » et d’être retwitté plus de 500 fois. Ainsi un adolescent de 16 ans a été arrêté en septembre dernier à la suite de la mise en place de cette loi. (voir France 24)

70 % des weibonautes pensent que les informations du réseau sont fiables

Comme nous l’avons dit les médias traditionnels chinois sont censurés, ce qui a entraîné un dédain des Chinois pour ces journaux et médias. L’information circule rapidement sur Weibo, et les utilisateurs sont malins : ils inventent souvent des synonymes de mots censurés pour pouvoir contourner cette censure. Cela permet de diffuser des informations en Chine qui sont parfois cachées à la population, tels que des scandales concernant des hommes politiques chinois, ou tout simplement l’avis des gens sur des sujets de sociétés qui ne sont normalement pas discutés. Ainsi, les utilisateurs de Weibo, grâce à cette rapidité et cette relative transparence pensent que les informations du réseau sont plus fiables que les médias traditionnels.

50 millions de posts publiés par jour sur Weibo en 2012

Les contenus sont l’essence même de Weibo. Il faut savoir que sur l’internet Chinois en général les mises à jour sont très importantes. Les Chinois aiment la nouveauté et aiment avoir les dernières informations immédiatement. Ainsi les utilisateurs influents de Weibo, ou les marques présentes sur le réseau se doivent de publier régulièrement de nouveaux contenus et de nouvelles mises à jour, de façon à fidéliser leurs followers et à acquérir de nouveaux fans, grâce à un effet de "buzz" , des contenus frais et exclusifs.

56 % des utilisateurs Weibo suivent au moins un compte de marque

Toutes les marques sont présentes sur Weibo, y compris les grandes marques occidentales qui vendent en Chine, car son influence est énorme. Or les Chinois aiment se renseigner sur les réseaux sociaux avant d’acheter un produit. En effet le bouche à oreille est très important en Chine, dû notamment aux arnaques qui peuvent exister dans le pays. Les informations qui circulent sur les réseaux concernant les produits, et les avis des autres utilisateurs et des connaissances des Chinois sont donc très importants. Weibo ayant une grande influence, les marques se doivent d’y être présentes, et les weibonautes apprécient cela, car ils peuvent être au courant des dernières sorties de nouveaux produits, des promotions en cours, des stars qui achètent ces produits … Il est donc très courant que ces utilisateurs suivent des comptes de marques.

60 % des utilisateurs de réseaux sociaux ont déjà effectué un achat suite à une opération de marketing digital sur un réseau

Comme nous l’avons vu, les réseaux sociaux ont une grande influence concernant le choix des produits achetés par les utilisateurs. Weibo, mais aussi Wechat, et en général internet sont des bons moyens de toucher les consommateurs Chinois. Les réseaux sont même un moyen majeur de communication pour les marques : ils permettent d’annoncer les nouveaux produits et les promotions, mais aussi de communiquer avec les consommateurs, ainsi que de contrôler sa e-réputation.
Ainsi, une marque qui est active sur un réseau, répond aux demandes de potentiels clients, interagit avec sa communauté, et organise des évènements aura une très bonne image en Chine, et profitera de l’effet de buzz de ses actions.
L’entreprise Fancycellar.com, qui vend du vin importé a ainsi publié par exemple une vidéo sur les réseaux, qui a été vue 30 000 fois en une semaine, ce qui a permis à l’entreprise de se faire connaitre auprès de son public. (Voir ici la vidéo).

70 % des weibonautes ont moins de 30 ans

Il faut savoir que bien que Weibo soit suivi par énormément de Chinois, une grande partie des utilisateurs est très jeune, les jeunes étant souvent plus connectés que les générations précédentes. Ainsi 70% des weibonautes ont mois de 30 ans, et 40% d’entre eux ont mois de 22 ans. De plus, une grande partie des utilisateurs habitent surtout dans les grandes villes telles que Pékin, Shanghai, Canton et Chengdu. Il est important de savoir cela pour une marque pour pouvoir cibler sa communication sur Weibo.

464 millions d’internautes sur mobile ou tablette en juillet 2013

La Chine représente 22 % des achats de mobiles dans le monde, contre 16 % pour les États-Unis.
Les Chinois sont de très grands fans de mobiles.  Il faut savoir que certains smartphones sont aussi beaucoup moins chers en Chine qu’en occident. On peut trouver par exemple des smartphones de la marque Huawei à partir de 300 Yuan, ce qui fait environ 35 euros ! Ces prix permettent aux Chinois d’être connectés sans acheter d’ordinateurs. C’est une question de coût mais aussi de tendance, les smartphones sont très à la mode en Chine, et les marques en proposant se multiplient.
Les marques Chinoises de smartphones les plus importantes sont Xiaomi, Huawei, Lenovo, ZTE…

50 % du trafic sur mobile dédié à Weibo

Weibo existe aussi en application mobile et, comme nous l’avons vu, beaucoup de Chinois se connectent à internet sur smartphone ou tablette. Weibo étant une source d’information influente et sûre pour les Chinois, beaucoup d’entre eux se connectent régulièrement au réseau par leur téléphone de façon à être toujours au courant des dernières actualités du pays, de leur ville, de leurs amis, ou des marques qu’ils suivent. Ainsi Weibo utilise la moitié du trafic sur smartphone.

236 millions d’utilisateurs wechat en Chine

Un autre réseau social qui devient de plus en plus important en Chine est Wechat, créé par Tencent en 2011, donc assez récemment, Tencent étant la plus grosse entreprise du web Chinois, avec 7 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2012. Wechat est une application mobile qui permet d’échanger avec son réseau de façon privée, contrairement à Weibo.  En seulement deux ans, 236 millions de comptes se sont créés en Chine, et il a presque remplacé les SMS pour certains Chinois. Cette application a des fonctionnalités similaires à Facebook, avec une timeline, un partage de photos et contenus, mais aussi une fonctionnalité permettant de trouver des utilisateurs autour de soi appelée « look around », et une fonctionnalité permettant de trouver des utilisateurs dans le monde entier appelée « shake ».
Ce réseau devient tellement influent que les marques ont commencé à créer leurs comptes dessus. En effet un des atouts de Wechat est la géolocalisation, qui permet pour une marque de faire des promotions et actions de marketing ciblées.

14 400 millions d’utilisateurs wechat dans le monde

En avril 2012, Wechat, alors appelé Weixin 微信 en Chine, prend le nom de Wechat en anglais pour se développer à l’international. Il est maintenant disponible en plusieurs langues, telles que l’anglais, mais aussi le thaï, le japonais, le portugais, le polonais, l’italien, le russe, l’hindi, le turc… Wechat se répand de plus en plus dans le monde, avec la diaspora Chinoise mais pas seulement.

Seulement 700 000 Chinois inscrits sur Facebook

Les autres réseaux sociaux, les réseaux occidentaux sont très peu répandus en Chine. Tout d’abord à cause de la censure : il faut un VPN pour y accéder, sauf à Hong Kong. Mais aussi car ces réseaux ne sont pas adaptés aux goûts chinois. Wechat et Weibo notamment sont plus influents en Chine et plus puissants, avec de nombreuses fonctionnalités. Les marques et les stars que les Chinois aiment y sont également présentes, alors qu’elles ne le sont pas toujours sur les réseaux occidentaux. Il n’y aurait que 2,8 millions de membres Chinois sur LinkedIn, 700 000 sur Facebook, et très peu sur Twitter, qui est seulement utilisé par une minorité d’intellectuels et d’artistes.

242 millions d’acheteurs en ligne

Une autre tendance dans le digital en Chine est le e-commerce qui connaît un véritable boom. 242 millions de Chinois ont acheté au moins un produit sur internet en Chine en 2012. Les Chinois aiment acheter sur internet car les produits sont en général beaucoup moins chers qu’en magasin, mais aussi car ils trouvent certains produits non disponibles localement. C’est aussi un moyen pratique pour les entreprises de vendre en faisant plus de marge, la mise ne place de magasins physiques étant assez chère en Chine dû aux coûts de terrains et de main d’œuvre. Le seul challenge des entreprises de e-commerce est la logistique car la Chine est un grand pays très étendu, et certains endroits sont parfois difficiles d’accès ou mal desservis.

66,5 % de croissance dans le e-commerce en 2012

Les ventes en e-commerce ont connu une croissance de 66,5 % en 2012, et cette croissance devrait continuer à cette même vitesse dans les prochaines années d’après Bain & Company, représentant la moitié du total des ventes en Chine d’ici 10 ans d’après Alibaba, une grande entreprise web possédant notamment Taobao et Tmall. Plus d’informations sur le e-commerce en Chine ici

90 % des achats en ligne sont faits sur Taobao, Tmall ou Paipai

Taobao, appartenant à Alibaba comme nous l’avons vu, est la première plateforme e-commerce C2C en Chine avec des chiffres d’affaires conséquents : par exemple Taobao a lancé des promotions spéciales depuis deux ans pour  la journée du 11 novembre chaque année. En effet la date s’écrivant 11/11, il a été décidé que ce jour serait une fête commerciale célébrant les célibataires. Lors de cette journée en 2012, Taobao avait fait un profit de pas moins de 19 milliards de Yuan pour cette unique journée.
Tmall est la version B2C de Taobao, qui est très pratique, les marques pouvant créer leur propre magasin sur la plateforme avec un design spécifique et customisé. Toutes les grandes marques sont présentes sur Tmall car c’est la référence en matière de e-commerce B2C en Chine.
Paipai est le plus grand concurrent de Taobao et Tmall mais il reste relativement loin derniers les leaders.

15 % des produits achetés sur Taobao seraient achetés par mobile ou tablette 

La guerre entre les géants du web chinois tels que Tencent, Alibaba, Sina, etc… fait que le paysage change régulièrement.
Récemment encore les utilisateurs de smartphone pouvaient encore accéder à Taobao par leur compte Wechat. Mais Alibaba, propriétaire de Taobao, ne voulant pas laisser la main mise de Tencent, propriétaire de Wechat, sur les mobiles, Alibaba a décidé dernièrement de lancer sa propre application sociale permettant d’accéder à Taobao. Cette application s’appelle Weitao, existe depuis tout juste quelques mois, mais souhaite se développer très rapidement puisqu’elle s’est donné comme objectif un chiffre d’affaire de 1 milliards de Yuan pour la fête des célibataires de cette année (donc le 11/11/13).

Conclusion

Comme nous l’avons dit, avec la censure du gouvernement, la mise en place du « great firewall », la Chine a eu le temps de créer ses propres entreprises web, réseaux, moteurs de recherche, systèmes, standards, fonctionnements…  Si une entreprise veut s’implanter en Chine il est essentiel de connaître ces fonctionnements et spécificités. Les Chinois peuvent être exigeants en matière de services, présentation, choix de produits et divertissements, et il faut absolument connaître les standards pour pouvoir d’adapter si l’on veut acquérir de la notoriété en Chine, vendre ou simplement communiquer avec les consommateurs et utilisateurs Chinois.
Un marketeur se doit donc de s’intéresser au sujet, le digital étant une très grande partie du marketing et de la communication aujourd’hui en Chine. Les choses peuvent changer très vite dans ce pays très dynamique, mais si vous connaissez ces quelques chiffres, vous aurez des bases ainsi qu’une idée globale de l’importance du digital en Chine.

Autour du même sujet