Monoprix et Amazon, deux visions opposées sur les Bitcoins

Monoprix, l’enseigne du Groupe Casino, a annoncé qu’elle accepterait les paiements en bitcoins d’ici la fin 2014. Ce serait la première grande entreprise à les adopter en France. A contrario, le géant du e-commerce Amazon ne veut pas des bitcoins pour l’instant et préfère mettre en place sa propre monnaie virtuelle.

Que sont les bitcoins ?

Il s’agit d’un réseau de paiement d’un genre nouveau et surtout d’une nouvelle monnaie créée en 2009 par un programmeur opérant sous le pseudo de Satoshi Nakamoto. Depuis, son cours n’a pas arrêté d’augmenter : multiplié par cent en 2013 jusqu’à reperdre 60% de sa valeur quelques semaines plus tard. Actuellement, environ 12,5 millions de bitcoins circulent dans le monde au prix d’environ 350 € l’unité.
Cette monnaie est matérialisée par des chiffres et des lettres qui constituent un compte virtuel.
Par conséquent, les transferts sur Internet sont simples, aucun tiers ne peut empêcher ou contrôler les transactions qui sont gratuites et les bitcoins sont gérés par un logiciel libre.
Les bitcoins, émis par des sociétés privées, deviennent des concurrents des monnaies étatiques.
Elles sont à l’abri de l’instabilité des monnaies traditionnelles, c’est à dire des fluctuations à la hausse ou à la baisse de l’Euro, du Dollar ou du Yen.

Monoprix adopte les bitcoins

Malgré ses dangers (exemple de l’affaire MtGox), Monoprix est bien décidé à mettre en place cette monnaie, et pas uniquement sur son site internet ! En effet, elle compte également créer une application mobile favorisant les achats directement en magasin. A l’âge d’or du Retail 2.0, Monoprix participe à cette révolution et souligne ainsi son ambition d’innover.
« Le bitcoin fait effectivement l’objet d’une défiance monumentale, on n’a pas encore bien compris l’ampleur du sujet. Pourtant je suis convaincu que ne pas y croire, ce serait comme ne pas croire aux réseaux sociaux il y a quelque temps », argumente Patrick Oualid, directeur e-commerce de Monoprix.
Monoprix a un historique innovant dans le digital et cette initiative colle effectivement à son ADN.
La logique d’essayer, et donc d’accepter de se tromper en se mettant en danger est la seule route vers l’innovation dans le digital. Mais attention ici a ce que le consommateur ne soit pas le dindon de la farce. Il faudra que Monoprix porte le risque en garantissant au consommateur l’échange de ses bitcoins contre ses produits préférés. Cette garantie pourra impacter au final les résultats financiers de Monoprix en positif ou en négatif.

Amazon lance sa propre monnaie virtuelle

Imaginez maintenant que des géants de l’internet comme Google ou Ebay, plus puissants que de nombreux états dans le monde, créent demain leur propre monnaie virtuelle. C’est désormais d’actualité avec Amazon qui a annoncé le lancement des « Amazon Coins ».
La conversion des Amazon Coins sera bien plus simple que celle des traditionnels Bitcoins : 1 centime représentera 1 Amazon Coin. D’abord proposées aux Etats-Unis, ils permettront d’acheter des produits dématérialisés comme des applications réservées exclusivement pour l’Appstore, ce qui encouragera d’autant plus les développeurs. L’idée est de faire de cette monnaie virtuelle un véritable moyen de troc à l’avenir. En cas de succès, elle s’étendra par la suite à des objets physiques ou des services qui contourneraient les sociétés comme Visa ou American Express.
Reste à voir si cette nouvelle monnaie ne se perdra pas dans cette mode digitale des « Coin » entre les Bitcoins, Litecoins, Amazon Coins et même Quebecoins.

Etats-Unis / Innovation