La nuit et l'immobilier dynamisent le .LONDON

La première phase du lancement de l'extension londonienne se termine le 31 juillet. Pour l'instant, le nom le plus demandé est "nightlife.london" suivi de "properties.london".

"Londres est le meilleur endroit au monde pour vivre, travailler et s'amuser. Je ne suis donc pas étonné de voir que ces noms sont les plus demandés." Boris Johnson, le maire de Londres, gère une ville à l'économie dynamique et il le sait. Il ne rate pas une occasion d'en faire la promotion et s'implique directement dans le lancement de son extension Internet, le .LONDON.

 

Jusqu'au 31 janvier, les personnes physiques et morales basées à Londres ainsi que les détenteurs de marques ont pu jouir d'une période d'enregistrement prioritaire. Le succès semble être au rendez-vous, à l'image des plus de 40 demandes reçues rien que pour le nom nightlife.london, ou de la trentaine sur properties.london ("propriétés" en anglais).

 

Les noms liés à l'un des marchés immobiliers les plus dynamiques, et les plus chers, d'Europe, sont d'ailleurs très courus. "apartments.london (appartements) et houses.london (maisons) comptent parmi les noms les plus demandés," indique London And Partners, l'organisme à but non lucratif financé par la ville en charge du .LONDON. "removals.london (déménagements) and scaffolding.london (échafaudages) aussi."

 

Du côté du monde de la nuit, des noms comme whatson.london (que se passe-t-il à Londres ?), theatretickets.london (places de théâtre) et concerts.london sont également très convoités.

 

Qui les obtiendra ? Le système mis en place par London And Partners repose sur 4 niveaux de priorité.

 

Les détenteurs de marques sont en tête, suivis de ceux ayant une adresse physique à Londres et détenant un droit d'usage sur le nom demandé (le nom d'une entreprise locale par exemple).

 

Viennent ensuite ceux qui vivent à Londres mais n'ont pas de droit d'usage. En 4eme position, tous les autres, c'est-à-dire ceux qui n'ont pas de marque, pas de droit d'usage et ne sont pas domiciliés à Londres.

 

Les noms seront attribués durant le mois d'août. Si plusieurs demandes émanent de candidats qui ont le même niveau de priorité, les noms seront attribués aux enchères.

Autour du même sujet