Visuels produits e-commerce : la révolution de la 3D arrive

Dans la course à l'optimisation d'un site e-commerce, les visuels produits ont une place prépondérante : après les zoom HD et les visuels 360°, la modélisation en 3D ouvre une nouvelle voie aux sites marchands ayant des centaines, voire des milliers de produits, pour pousser les visiteurs à l'achat.

Utiliser la modélisation en 3D pour présenter des produits sur un site e-commerce n'est pas une nouveauté en soi. Cela existe depuis longtemps. Mais de nombreux freins n'ont jamais permis à cette technologie de se démocratiser sur les sites marchands : temps de chargement élevé des animations, difficulté d'industrialisation pour des catalogues comptant des milliers de produits, coût de la modélisation, temps de réalisation, etc.
La 3D et l'e-commerce n'ont jamais réussi à faire bon ménage, alors que les débouchés en termes d'usages sont phénoménaux.
Mais, ce constat est en train de voler en éclat grâce aux évolutions technologiques qui arrivent, et qui ouvrent de nouvelles perspectives pour l'usage de la 3D dans l'e-commerce, notamment :
  • pour gérer des nombreuses déclinaisons de couleurs/matières à partir d'un produit Master,
  • pour visualiser de produits personnalisables avant d'acheter,
  • pour créer des produits assemblés,
  • pour simuler le rendu de produits dans l'environnement de son choix. 

Le visuel produit au service de la performance des e-commerçants

La mise en scène visuelle produits a toujours été un sujet majeur en raison de l'impact direct sur de nombreux indicateurs de performance d'une activité de vente en ligne.
Le taux de conversion : dans le monde physique, le client peut toucher le produit, le manipuler, se rassurer sur sa solidité, évaluer ses véritables dimensions, avant de prendre sa décision d'achat.
Sur un site web, il faut oublier tout cela. Le visiteur doit s'en remettre aux quelques visuels disponibles (et parfois une vidéo) pour évaluer le produit, d'où le fait que de très nombreux clients aillent finaliser leur achat dans un magasin physique.
Le taux de retour des produits : plus un produit offre des vues détaillées et nombreuses, et plus le client est en mesure d'apprécier l'adéquation entre son besoin et le produit présenté, de juger sa qualité, évitant ainsi des achats qui se soldent par une déception et qui reviennent chez le marchand dans le délai de rétractation légal.
Le niveau de sollicitation :
de bons visuels produits permettent d'éviter des questions adressés au site e-commerce par e-mail, par téléphone ou par chat. Le marchand a donc plus de temps à consacrer à d'autres tâches importantes pour son développement.Dans un contexte où les coûts d’acquisition ne cessent d’augmenter, il est essentiel de travailler en continu l’optimisation de la conversion pour maximiser le ROI des investissements webmarketing. Proposer la meilleure expérience visuelle possible à ses visiteurs fait donc partie des axes essentiels à travailler.
C’est prouvé, le niveau de détail et la qualité de la mise en scène augmentent la conversion.
De nombreux retours d’expérience sur le sujet, ont largement démontré les bénéfices d’un travail d’optimisation des visuels de son catalogue produits.
En 2010, Darty.com a implémenté le zoom haute définition sur son site, et a mesuré en quelques mois + 25 % de conversion sur les 15 familles de produits exploitant le zoom HD (1).
La même année, SprinklerWarehouse.com (2) a réduit son taux de retour de 1,9 % à 0,6 % sur les produits qui proposaient une vue 360° (rotation du produit sur 1 axe vertical). Et les ventes ont bondi de 34% au passage, tout cela grâce à un investissement en matériel de 3 000 USD…
Le site DueMaternity.com (3) annonçait en 2011 que le taux de conversion sur les produits qui proposent une vue panoramique à 360° est 27% plus élevé que sur les fiches produits proposant une vue en 2 dimensions.

Avec la modélisation 3D, il est désormais possible d’aller encore plus loin

Les pionniers de l’utilisation de la 3D pour vendre en ligne sont les bijoutiers et le secteur de l’ameublement. Les premiers devaient faire face à une problématique de visualisation très détaillée des bijoux, sous tous les angles, pour favoriser l’achat « coup de cœur ». A cela s’est greffée la problématique de la personnalisation du bijou en ligne avec le choix de la pierre qui orne le bijoux et du métal de la monture (or jaune, or blanc, argent,…). Comment montrer des centaines de produits qui ne sont fabriqués que sur demande ?
Idem dans le domaine du meuble/décoration où les produits peuvent proposer de très nombreuses déclinaisons : le choix des tissus, le choix des couleurs, la configurations (canapé 2 places, 3 places, avec ou sans méridienne, etc.), peuvent générer plusieurs dizaines de combinaisons possibles sur la base d’un produit master, rendant le travail de shooting du catalogue produits particulièrement complexe et long (donc coûteux) avec des moyens traditionnels, voire impossible car, comme pour les bijoux, certaines combinaisons n’existent que sur le papier.
Mais « ça c’était avant ! » comme dirait une célèbre marque d'optique. L’émergence de nouveaux outils et techniques permettent désormais de s’affranchir de ces problématiques.
La modélisation 3D d’un catalogue produit à échelle industrielle est désormais possible avec une solution telle que le Maestrobot3D de Packshot Creator. Il faut 10 à 30 minutes pour modéliser un produit selon la complexité de sa structure.
La société Hapticmedia créé des animations 3D qui peuvent être lues sans plugi-ns. Avec un rendu ultra-réaliste et une fluidité exemplaire (voir la démonstration), l’expérience de manipulation virtuelle des produits sur un site internet entre dans une nouvelle ère !
Gemmyo.com qui vient de refondre récemment son site est un exemple de mise en application de visuels 3D à grande échelle. Tous les visuels de bijoux sont des images de synthèse, au réalisme époustouflant, permettant de créer en temps réel des bijoux, selon les choix du visiteur.

Plus impressionnant : la fiche produit de Mydeejo.fr, un site vendant un couteau haut de gamme, personnalisable.
La modélisation 3D permet de manipuler le couteau sous tous les angles, de le fermer et l’ouvrir, de voir une vue éclatée des composants, de « configurer » chaque partie, comme l’ajout d’une lame tatouée.
Mydeejo propose une expérience de manipulation et de personnalisation rarement vue pour une fiche produit, qui donne furieusement envie d’appuyer sur « Commander ».
A partir du moment où les barrières technologiques tombent, et que des usages qui répondent à une demande de la part des marchands et des clients existent déjà, il y a fort à parier que la modélisation 3D ait un bel avenir dans l’e-commerce.



(1) Source : http://www.richcommerce.fr/2010/02/15/25-de-taux-de-conversion-chez-darty-grace-aux-zooms-xxl/
(2) Source : http://www.internetretailer.com/2010/07/29/360-degree-views-work-every-angle-sprinklerwarehousecom
(3) source : http://www.internetretailer.com/2011/05/26/rotating-images-generate-higher-conversion-duematernitycom

Acquisition / Darty