PME : 4 étapes clés pour mettre en place une stratégie « big data » gagnante pour le marketing

Comme toutes les entreprises, les PME sont envahies par les données. Pour une entreprise, quelle que soit sa taille, les données, traitées correctement, sont essentielles à la compréhension de son marché et de la typologie de ses clients et pourtant, beaucoup de PME sont encore peu ou mal équipées pour analyser les données.

Comme toutes les entreprises, les PME sont envahies par les données. Alors que le sujet du Big Data a pu être considéré comme réservé aux grandes entreprises, les PME se sont vues à leur tour confrontées aux amas de données, de plus en plus disparates. Pour une entreprise, quelle que soit sa taille, ces données, traitées correctement, sont essentielles à la compréhension de son marché et de la typologie de ses clients et pourtant, beaucoup de PME sont encore peu ou mal équipées pour analyser les données.
Il est aujourd’hui devenu stratégique d’utiliser des outils adaptés à la collecte et à l’exploitation de cette multitude de données, au risque de voir sa compétitivité diminuer. En décembre 2013, 41 % des entreprises interrogées n’avaient aucune intention de mettre en place des projets de Big Data (Étude EMC/IDC), principalement par méconnaissance des outils, ou par crainte de faire face à de trop coûteux  investissements d’infrastructure. Mais se munir des outils adéquats n’est pas suffisant, encore faut-il développer une stratégie marketing adaptée pour utiliser efficacement les données récupérées.
Les campagnes marketing pilotées par la donnée sont à la portée de toutes les entreprises. Voici les étapes essentielles pour exploiter de manière efficace et pertinente cette mine d’informations et obtenir une vue unique du client.

1) Trier ses données pour obtenir une vue unifiée du client

Les PME doivent avant tout se poser la question des données qu’elles possèdent aujourd’hui et identifier celles qui ont un réel impact sur leur campagne. Quelles données sont utiles ? Le tri est souvent plus fastidieux lorsque les données proviennent de différents canaux et supports mais cette étape est malgré tout indispensable avant de pouvoir passer à la suivante. Il faut hiérarchiser l’information, séparer les données cruciales et utilisables à court terme.

2)  Segmenter pour optimiser la pertinence des campagnes

Après avoir regroupé et trier les données, les PME doivent (re)définir leur cible et segmenter les profils des consommateurs auxquels elles s’adressent. Evidemment, plus la base de données sera renseignée, plus la segmentation sera pertinente. C’est le moment idéal pour repenser sa stratégie et mettre à jour ses cibles ! Les campagnes pourront ensuite être personnalisées selon les centres d’intérêt de la cible et de son comportement sur les différents canaux marketing par exemple.

3) Etre à l’écoute du comportement de ses clients

Maitriser les données comportementales est l’étape suivante indispensable. Les données issues des différents canaux comme le site web et les réseaux sociaux sont essentielles pour comprendre comment réagissent les différentes cibles. Il est par exemple vital de pouvoir repérer les faiblesses du site comme le trafic limité de certaines pages ou les « voies sans issues », etc... Grâce aux techniques de profilage et aux retours d’expérience client, les PMEs peuvent se réorienter autour de leur clientèle, qu’elles connaissent désormais bien mieux qu’il y a encore quelques années.

4) Adapter sa stratégie pour créer un lien plus fort

Il faut miser ses efforts sur l’approfondissement du lien avec les clients grâce à leurs retours et leurs avis. Au-delà des données traditionnelles socio démographiques, de détention de produits et d’achat, les nouveaux enjeux portent sur les comportements d’usage des médias et canaux digitaux. Couplés aux données traditionnelles, les logs des interactions digitales sont de vrais gisements de valeur ajoutée qu’il faut apprendre à faire parler. Grâce aux données enrichies en temps réel, les PMEs seront capables de varier les scénarios et de tester les meilleures campagnes pour leurs clients. C’est là que se situe désormais le foyer principal du développement de la connaissance client.

En conclusion

Contrairement aux idées reçues, le Big Data ne concerne pas uniquement les grands groupes. Les PME ont tout intérêt à exploiter le phénomène. Se concentrer exclusivement sur les données nécessaires et exploitables est la clef du succès. C’est ainsi qu’elles pourront élargir leur base de données et adapter leurs campagnes à leur rythme et à ceux de leurs clients. Une bonne stratégie de Big Data permet de mieux connaitre son entreprise dans son environnement économique et de mieux connaitre ses clients pour anticiper les tendances du marché.

Réseaux sociaux / Base de données