Il reste à inventer les modèles économiques de l'Internet des objets

Qu’entend-on par objets connectés ? Il s’agit d’un objet, au sens large, en capacité de traiter une donnée. Par traiter, on entend capturer, transformer, et transmettre cette donnée via un réseau. De plus cet objet acquiert de par sa fonction une identité virtuelle pouvant être associée à une personne physique, ou à un processus intelligent identifié. Enfin, l’objet connecté doit pouvoir évoluer dans un contexte intelligent d’interaction, on parlera alors de réseau d’objets connecté

Un marché mondial de 7 100 milliards de dollars en 2020*

Le marché est tout simplement gigantesque et son potentiel de services impossible à appréhender puisqu’il dépend uniquement de 2 facteurs : 1, quels sont les services que l’on peut imaginer et 2, comment faire adopter ces services aux consommateurs. Par ailleurs, la connexion ou plutôt hyper-connexion via internet devient la norme ! L’objet connecté permet aux entreprises de cibler directement l’individu et non plus une population d’individus.

Demain, aujourd’hui dans certains secteurs, le développement économique d’une entreprise peut dépendre de sa capacité à mettre en œuvre ce type de service ! Après le smartphone qui est l’objet connecté par excellence on voit les fabricants pousser très fort vers la montre connectée qui est présentée comme le complément indispensable du smartphone …

Les domaines comme la santé, l’assurance, la banque, ou la grande distribution vont proposer ou proposent déjà toute une gamme d’objets afin de capturer multitude de données sur nos habitudes …

Un secteur en plein développement concerne les transports, qu’il soit individuel ou collectif, la connexion sera un élément prépondérant pour  optimiser nos déplacement et l’interaction avec la ville intelligente sera déterminant pour chacun d’entre nous !

Par exemple un automobiliste pourra aisément trouver le meilleur itinéraire, en temps réel en fonction des informations de trafics, se voir proposer un emplacement de parking en cas de saturation, associé à une offre de transport collectif… avec pourquoi pas des services complémentaires comme la recharge de sa batterie électrique …

On le voit, avec les objets connectés l’imagination est au pouvoir ! Maintenant il reste à inventer les modèles économiques qui vont avec ! Et la façon dont les entreprises vont convaincre leurs clients d’adopter ces nouveaux modes de comportement … l’aspect juridique sera un enjeu majeur qu’il ne faudra pas éluder …

Cas d’usage :

Nous rencontrons aujourd’hui différents cas d’usage, il faut bien différencier deux choses dans un projet lié aux objets connectés :

·         L’objet connecté lui-même

·         Le process de récupération et de traitement des données issues de l’objet connecté

Notre rôle de conseil est d’accompagner nos clients dans l’identification des cas d’usage, mais également de les accompagner sur comment créer de la valeur à partir de ce service, et d’intégrer ces nouveaux flux de données dans les SI de l’entreprise.

Nous intervenons quotidiennement sur 4 secteurs d’activité phares des objets connectés :

·         La Grande Distribution sur 2 vecteurs importants, la géolocalisation « inshore » des magasins, il s’agit là de comprendre comment se répartissent les flux de consommateurs dans l’espace d’un centre commercial et de pouvoir en temps réel modeler ce flux pour éviter les goulots d’étranglement et voire réorganiser les structures de ventes, en dans un second temps comprendre le parcours d’achat du consommateur.

·         La Banque, notamment sur la détection de fraude, dans ce domaine on est sur des objets connectés, ou plus exactement de « réseau d’objets connectés » puisque l’on va associer, par exemple l’identification du client sur internet, les données remontées par un DAB, et l’activité de la CB …

·         L’Industrie est également un secteur où nous sommes présents avec des applications plus orientées « Industrielles » notamment sur les aspects de maintenances préventives des infrastructures, ce qui permet un réel gain financier, on évite les pannes … et un meilleur service aux clients

·         L’Assurance, avec les services autour de la voiture connectée ou de l’habitat intelligent …

Perspectives 

Le marché des objets connectés part dans tous les sens, il vient juste d’émerger et il reste encore beaucoup de travail à faire pour le rendre mature, notamment sur les aspects de normalisation, d’éducation des consommateurs et sur les aspects légaux. Mais c’est très certainement … LE … marché de demain ! Les perspectives sont alléchantes pour les entreprise d’autant que le BIG DATA permet maintenant d’avoir une réponse en temps réel au niveau «  Entreprise / Services / Clients ». Des alliances sont également à prévoir entre « Fournisseurs de services connectés ».

Il sera également important d’éduquer les consommateurs de ces services … au risque de décevoir et donc de perdre … très très vite … une crédibilité auprès des consommateurs avec les risques que cela engendre…

Un dernier point qui est peut-être crucial et pas nécessairement abordé aujourd’hui c’est la rupture sociale que pourrait engendrer les objets connectés !

Il ne suffira pas de proposer un objet connecté pour réussir, mais bien un service complet, y compris au niveau back-office du traitement de la donnée ! »

*IDC – The Internet of Things Moves Beyond the Buzz - 2014 

IoT