Applications mobiles : pourquoi et comment faire des tests utilisateurs ?

L’arrivée de nouveaux outils a simplifié la conception et l’optimisation d’applications mobiles. Une bonne nouvelle pour les marques qui cherchent à proposer des expériences toujours plus engageantes.

En tant que responsable des activités d’UX design dans une agence mobile, je peux dire que j’ai une longue expérience. A l’heure du digital, 10 ans de pratique représentent beaucoup, … c’est l’âge des premiers smartphones.

Mais quand il s’agit d’anticiper le comportement des utilisateurs, il y a une chose que mon expérience m’a apprise, c’est que nous avons plutôt intérêt à n’être sûr de rien. Les meilleures idées restent des hypothèses tant qu’elles n’ont pas été confrontées à de vrais utilisateurs.

Travailler par supposition est une pratique risquée quand on intervient dans la transformation digitale des marques. La seule façon d’être sûr de ce que les utilisateurs pensent, attendent, ou font, c’est de le leur demander. Directement ou indirectement.

A l’agence, nous passons donc beaucoup de temps à écouter les utilisateurs. Et nous testons aussi en permanence de nouveaux outils pour faciliter notre travail. Le développement du marché mobile a stimulé l’offre dans ce domaine, et permet aujourd’hui de gagner énormément en performance et en agilité.

Tester en phase de création

Lors de la conception d’une nouvelle application, tester très tôt permet de s’assurer que le design va dans la bonne direction, que les parcours fonctionnent, que les interactions sont comprises. Avec l’arrivée de nouveaux outils, plus légers, plus agiles, moins onéreux, il est désormais possible de résoudre ces questions avant que la première ligne de code soit écrite.

Pour le design des applications, nous avons basculé sur Sketch en 2015. Contrairement aux applications de la suite Adobe, il s’agit d’une solution pensée spécifiquement pour le mobile. Elle permet de gagner beaucoup de temps en création, notamment grâce à l’immense bibliothèque de composants mis à disposition par la communauté des graphistes sur Sketch AppSources.

Pour tester les écrans dans des parcours animés, directement sur un smartphone, la solution InVision collabore parfaitement avec Sketch.  D’autres solutions comme Marvel, UXPin ou Justinmind sont disponibles à des tarifs très compétitifs.

Avec ces outils de maquettage de dernière génération, il est devenu possible d’organiser dans des délais raisonnables un processus itératif qui déroulera en mode agile des cycles de tests.

Tester pour optimiser une application existante

80% des applications sont abandonnées dans le mois après leur installation... Les utilisateurs ont considérablement augmenté leur niveau d’exigence et n’hésitent pas à publier des feedbacks négatifs sur les stores. L’optimisation de leurs applications est devenue une priorité pour de nombreuses marques.

Pour suivre les usages et les comportements des utilisateurs, les données analytiques générées par les solutions classiques comme Google ou Flurry sont utiles mais pas suffisantes. Une visualisation des parcours utilisateurs, ou l’accès à des heatmaps pour détecter les hésitations des utilisateurs, les erreurs, les clics inutiles ou hors champ, sont très instructifs. Des solutions comme Optimizely, Appsee ou la française Azetone répondent à ces besoins.

Lorsque les évolutions envisagées impactent le fonctionnel ou touchent aux parcours, nous recommandons toujours de réaliser des tests utilisateurs avant la mise en production. On peut aujourd’hui remplacer les anciennes méthodes plutôt coûteuses par des tests rapides sur une version beta de l’application. Des solutions mobiles comme Lookback ou Appsee permettent d’enregistrer les parcours de navigation des testeurs, et même de les filmer avec leur propre smarphone. Elles permettent de réaliser des tests utilisateurs simplement et rapidement, dans les locaux mêmes des entreprises si besoin.

D’autres améliorations seront directement testées en production dans une logique d’A/B testing. Azetone à nouveau, ainsi que la plupart des leaders de l’A/B testing web, proposent des solutions pour réaliser des campagnes d’optimisation. 

En conclusion

Qu’il s’agisse de création ou d’optimisation, placer l’utilisateur au centre de la démarche reste un facteur de succès incontournable. Les nouveaux outils de design, de maquettage et de tests, facilitent considérablement cette approche.

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour rester agile, et travailler de façon itérative, en interaction constante avec les utilisateurs. On aurait bien tort de s’en priver.

 

Smartphone / PARCOURS