Singles’ Day en Chine, une porte d’entrée sur le marché e-commerce mondial

Célébré chaque 11 novembre, le Singles’ Day est aujourd’hui un rendez-vous e-commerce incontournable en Chine avec près de 400 millions d'acheteurs chinois. Après le Black Friday et le Cyber Monday qui se sont démocratisés en Europe, c’est au tour du Singles’ Day de faire partie du calendrier e-commerce des marchands en ligne.

Premier marché e-commerce au monde, la Chine représente une nouvelle source de chiffre d’affaires pour les marchands en ligne souhaitant internationaliser leur activité. Avec plus de 400 millions de cyber-consommateurs chinois, le shopping en ligne est un véritable sport national dans le pays, notamment à l’occasion du Singles’ Day communément appelé le Double eleven (11.11). Estimé à 2,9 milliards de Yuan en 2015[1], près de la moitié du chiffre d’affaires annuel en Chine est réalisé lors de cette journée des célibataires, attendue avec impatience par l’ensemble des consommateurs chinois.

Singles’ Day, l’événement e-commerce n°1 dans le monde

Célébré chaque 11 novembre, le Singles’ Day est aujourd’hui un rendez-vous e-commerce incontournable en Chine. Proclamée journée des célibataires en raison de la succession du chiffre “1”, cette tradition apparue vraisemblablement au sein des campus chinois dans les années 90, a depuis, fait du chemin[2]. Reconvertie en journée de promotions par le groupe Alibaba en 2009, cette journée des célibataires bat désormais chaque année de nouveaux records. En 2015, le Singles’ Day est devenu la journée shopping la plus importante au monde devant le Black Friday[3].

La marketplace B2C du groupe Alibaba, Tmall.com, qui représente plus de 50% des parts de marché du e-commerce en Chine, a d’ailleurs généré l’année dernière 14 milliards de dollars de chiffre d’affaires en seulement 24 heures. Face à cet engouement, d’autres acteurs se sont très vite emparés de l’événement à l’image de JD.com, Suning.com, VIP.com ou encore Dangdang.com, ce qui a amené Alibaba à déposer fin 2012 la marque Double Eleven créant une polémique auprès des concurrents qui ont été contraints de changer le nom de leurs opérations commerciales.

Par ailleurs, le m-commerce qui représente en moyenne plus de 50% des transactions sur le marché chinois est monté jusqu’à 70% sur Tmall.com, lors du Singles’ Day 2015. Cette tendance s’explique en grande partie par l’utilisation croissante de WeChat dans le parcours d’achat des consommateurs chinois. Ils sont plus de 600 millions à utiliser l’application de messagerie au quotidien, pour notamment, y effectuer des achats. Les shops sur WeChat, pour la plupart, renvoient directement vers les marketplaces comme JD.com (JingDong). L’e-commerce chinois est donc plus que jamais social et les réseaux sociaux y occupent une place centrale. Tout comme les places de marché qui jouent un rôle essentiel dans le développement de l’activité e-commerce des marchands européens en Chine et plus particulièrement lors du Double Eleven.

Les marketplaces, le coeur de l’empire du e-commerce Chinois

De par leur quasi-monopole sur le marché chinois, les places de marché sont une bonne alternative lorsqu’il s’agit d’implanter son activité e-commerce en Chine. Des plateformes cross-border comme Tmall Global (détenue par Alibaba) ou JD Worldwide ont été conçues spécialement à destination des marchands étrangers désirant diffuser leur catalogue produits sur le territoire. Elles permettent aux e-commerçants de vendre leurs produits en Chine, sans avoir besoin de disposer d’une licence de vente, habituellement requise, et surtout d’envoyer leurs commandes directement depuis le reste du monde. Les consommateurs chinois quant à eux bénéficient d’un large choix de produits.

Lors du salon Ecommerce Paris 2016, Sébastien Badault, Directeur Général d’Alibaba, évoquait notamment, la ferveur des consommateurs chinois, continuellement à la recherche de produits de plus en plus variés et plus spécialement de produits provenant d’Europe, comme la gastronomie, le vin, la mode, l’univers enfant ou encore la cosmétique.

Les habitudes d’achat des consommateurs chinois ne se limitent plus uniquement à leur pays mais à une échelle bien plus globale. Aujourd’hui 40% de la population achète des produits étrangers sur des plateformes  cross-border[4].

D’un événement local à une journée e-commerce mondiale

Le succès du Singles’ Day est tel que le phénomène dépasse désormais les frontières de la Chine. Après le Black Friday et le Cyber Monday qui se sont démocratisés en Europe, c’est au tour du Singles’ Day de faire partie du calendrier e-commerce des marchands en ligne. L’occasion de toucher l’ensemble des e-shoppers, dans le monde entier, qui souhaitent profiter de bonnes affaires. Pour rappel, l’année dernière sur le site de Tmall (.com et .hk), près de 30 000 marques (dont 5000 étrangères) ont proposé des promotions lors du Singles’ Day et 600 000 produits provenant de 25 pays différents ont été vendus. 

Quoi qu’il en soit, le groupe Alibaba compte encore battre de nouveaux records pour l’édition 2016 du Singles’ Day, en proposant notamment un défilé de mode d’une durée de 8 heures retransmis en direct, du shopping en réalité virtuelle, ou encore des jeux interactifs… Raison de plus pour développer la visibilité de votre site e-commerce et acquérir de nouvelles parts de marché à l’étranger. C’est également l’occasion d’impulser le marathon des fêtes de fin d’année avec le Black Friday et le Cyber Monday et bien évidemment Noël.

Réseaux sociaux / M commerce