.BUZZ : l’extension aux enchères

Tout s’achète, tout se vend, et si nombreux d’entre nous ont déjà entendu parer d’acheter un nom de domaine lors d’une enchère; sachez qu’il est aussi possible d’acheter l’intégralité d’une extension Internet comme c’est actuellement le cas pour le “.buzz”

Bien comprendre

Il faut bien faire la différence ici entre une enchère pour un nom de domaine et une enchère pour une extension de nom de domaine:

L’enchère pour un nom de domaine

Elle consiste à acheter un nom de domaine sur une plateforme d’enchère, à un prix plus important que celui affiché par les bureaux d’enregistrement accrédités. Il arrive que ce procédé soit imposé à l’intéressé, et bien souvent, cela se produit suite à une prise de contact de la part d’un investisseur qui revend son nom de domaine.
 
Il s’agit d’une procédure complexe qui impose à l’intéressé de devoir s’informer sur la façon dont il va pouvoir prendre le contrôle du nom de domaine en son nom. Souvent, c’est le bureau d’enregistrement accrédité qui s’occupe de cette procédure car l’utilisateur ne sait pas comment faire. De nombreuses plateformes d’enchères existent et créent souvent beaucoup de confusion auprès du futur titulaire car transférer un nom de domaine prend du temps, il faut aussi s’assurer que le changement de titulaire est fait. Bref, c’est une démarche souvent douloureuse.

Tous les prix existent en fonction de la valeur du nom de domaine, de 35€ à 3500€, parfois plus. Il est aussi fréquent de trouver des noms de domaine litigieux à un prix légèrement inférieur à celui d’une procédure juridique: vous devinerez pourquoi.

L’enchère pour une extension de nom de domaine

Dans le cas qui nous concerne, l’enchère de l’extension “.buzz”, il s’agit non pas d’acheter un nom de domaine mais...un registre. C’est l’acquisition complète des contrats qui gèrent la commercialisation des noms de domaine “.buzz” pour le monde. Dans la structure pyramidale du nom de domaine, il y a:
  1. La base de la pyramide qui est composée des titulaires de noms de domaine: les “registrants” sont plusieurs millions.
  2. Puis il y a les bureaux d’enregistrement accrédités, aussi appelés les “registrars”,  qui vendent des noms de domaine: ils sont 2150 dans le monde.
  3. Enfin, il y a les “registres” - seuls au monde - qui sont chargés de gérer chaque extension Internet. Pour les noms de domaine “.fr”, le registre est l’Afnic. Pour les noms de domaine “.buzz”, c’est dotStrategy Co (une société basée en Arizona, aux Etats-Unis).
Un registre est unique, dans le sens où il est la structure de gouvernance d’une extension de nom de domaine. Seule une société peut piloter une extension Internet. C’est une sorte de monopole fortement encadré par l’ICANN: l’organisme de gouvernance des noms de domaine.

Les enchères d’extensions de noms de domaine permettent de départager plusieurs candidats pour la gestion d’une extension: celles-ci sont publiques (gérées par l’ICANN) ou privées. Dans le cas du .BUZZ, il s’agit d’une revente de l’extension Internet alors qu’elles sont déjà en exploitation avec un volume proche de 10,000 noms de domaines créés.

Alors que l’on trouve des noms de domaine à l’achat pour 35€ lors d’une enchère, notez qu’ici, le ticket d’entrée est de 3,500,000.00 millions de Dollars. D’autres extensions ont été vendues aux enchères publiques pour la somme symbolique de $1 puis de $400,000 pour le “.SRL”, et enfin jusqu’à atteindre les $135,000,000.00 pour le “.WEB”.

L’enchère du “.BUZZ” se déroulera le 8 décembre 2016 et afin d’y participer, il faut prendre contact avec le registre. 

Un risque pour les titulaires d’un “.buzz”?

Pour le titulaire de noms de domaine “.buzz”, le changement de propriétaire n’a pas d’impact sur le fonctionnement de son nom, ce n’est donc pas un risque pour les sites Internet actifs, ni pour les emails.

ICANN / Juridique