E-marchands, 2017 est l'année parfaite pour vous lancer en Chine

Les cinq grandes tendances à l'oeuvre actuellement sur le marché e-commerce chinois sont autant d'opportunités pour les marchands français qui voudraient s'y lancer, à condition de tenir compte de la culture des consommateurs et de mettre en œuvre des campagnes marketing adaptées.

1. Le secteur du e-commerce va se stabiliser

Aussi étonnant que cela puisse paraître, en 2013, seuls deux cyber-marchands proposaient une livraison directe aux consommateurs chinois. Au cours des deux années suivantes, le marché a explosé et des centaines de nouveaux acteurs sont apparus, y compris de grandes chaînes de distribution telles que Sainsbury et M&S. Outre ces marques respectées, de nombreux commerçants malhonnêtes ont émergé pour profiter de la nouvelle réglementation de 2014 autorisant pour la première fois le e-commerce transfrontalier. En réponse, le gouvernement chinois a établi de nouvelles politiques et réglementations fiscales en 2016, visant à rendre le e-commerce B2C et B2B2C traditionnel plus équitable. Impact immédiat sur le e-commerce transfrontalier : le volume total des transactions a chuté de presque 50 % depuis en avril 2016.

En 2017, les politiques seront affinées, en particulier la « liste positive » qui permet actuellement d'importer des produits étrangers via la zone de libre-échange de la Chine. Le ministère du Commerce chinois a récemment annoncé que cette politique fiscale serait reportée jusqu'à fin 2017.

Mais ces réglementations ne devraient pas décourager les commerçants français : nous entrons dans une période plus stable qui profitera au vendeur comme au consommateur.

2. Le nombre de commerçants opérant en dehors du marché Tmall va augmenter

Tmall Global, la plate-forme d'achat d'Alibaba destinée aux vendeurs étrangers, peut se révéler trop coûteuse lorsque tous les coûts sont pris en compte. En outre, il se peut que des produits soient placés à côté de produits de contrefaçon, ce qui peut nuire à votre réputation.

De nombreuses enseignes internationales abandonnent leur magasin Tmall et recherchent de nouveaux moyens d'atteindre les clients chinois. Par exemple, Coach, grande enseigne américaine d'accessoires de luxe, a récemment quitté Tmall Global pour la deuxième fois, en raison de son insatisfaction concernant le fonctionnement du site, les commissions et les frais d'acquisition de trafic. Pendant ce temps, la marque Michael Kors a lancé son propre site chinois afin de mieux contrôler la commercialisation de sa gamme d'articles.

3. WeChat continuera à dominer, mais surveillez Weibo

WeChat, l'application de messagerie la plus populaire de Chine, est devenue un navigateur global de sites mobiles. Des enseignes de tous secteurs ouvrent des comptes officiels sur cette « super app ». Rien d'étonnant, sachant que 94 % des 700 millions d'utilisateurs de WeChat s'y connectent chaque jour ; 61 % l'utilisant plus de 10 fois par jour et 36 % s'y connectant plus de 30 fois.

Weibo est une autre plate-forme de réseau social importante pour stimuler les ventes. Communément appelé le Twitter chinois, ce site de microblogging a vu son nombre d'utilisateurs actifs augmenter d'un tiers en 2016 et compte actuellement près de trois millions d'utilisateurs. De nombreux Chinois l'utilisent pour suivre les influenceurs en ligne. Les enseignes européennes La Redoute et Feelunique ont récemment conclu des partenariats avec plusieurs célébrités chinoises en ligne qui les promeuvent auprès d'une multitude de fans, et cette tendance devrait se poursuivre.

4. Le commerce mobile va supplanter toutes les autres voies de commercialisation

Le commerce mobile représente déjà un peu plus de la moitié des ventes en ligne en Chine. Sachant que les smartphones représentent actuellement plus de 90 % des ventes de téléphones neufs, cette tendance à la hausse devrait se poursuivre. Lors du Single Day, le plus gros jour de cyber-shopping au monde, 82 % des ventes ont été réalisées sur des appareils mobiles.

WeChat a fourni aux commerçants la passerelle ultime pour atteindre les consommateurs via leurs smartphones et établir des relations mutuellement fructueuses avec leurs clients via leurs comptes officiels. Autre attrait considérable : la simplicité du paiement mobile. Les clients créent un portefeuille WeChat lié à une carte bancaire, et ainsi effectuent des achats en toute simplicité.

5. Les commerçants deviendront plus performants en matière de localisation

Avec une population de pratiquement 1,4 milliard de personnes, la disparité est énorme entre les 34 régions de la Chine, où de nombreux facteurs, tels que le revenu du foyer, la langue, l'éducation, la culture et la logistique, influent sur les habitudes d'achat. Les résidents des grandes villes telles que Beijing et Shanghai ont traditionnellement été considérés comme les populations cibles n°1 et représentent encore un marché clé. Prenons l'exemple de l'enseigne australienne Pharmacy Online. La plupart de ses utilisateurs résident dans ces villes ainsi que dans des régions également prospères, telles que les provinces de Jiangsu et du Guangdong, où de nombreux consommateurs ont vécu ou étudié à l'étranger et connaissent les marques occidentales.

Les régions côtières de l'Est et du Sud sont généralement plus prospères, mais le nombre de consommateurs a considérablement augmenté dans les villes de deuxième rang, telles que Suzhou et Ningbo, où le coût de la vie est moins élevé et de nombreuses personnes utilisent leur revenu disponible pour effectuer des achats à l'étranger. Il s'agit donc de trouver le bon marché pour vos produits. De bonnes planification et stratégie sont importantes, mais la mise en œuvre est souvent complexe. La connaissance des réalités locales est essentielle.

Ces tendances sont des opportunités. Le secteur du commerce électronique transfrontalier mûrit et le modèle incontrôlé de ces dernières années est en train de devenir une perspective économique plus durable et saine pour les marques françaises qui souhaitent vendre en Chine. Le marché est là, les bulles ont disparu.

Chine / La Redoute