Mode d'emploi : comment protéger sa maison connectée contre les attaques

Les consommateurs qui se sont lancés dans la domotique doivent protéger leur maison contre les potentielles attaques de hackers. Voici comment.

Nos maisons deviennent plus intelligentes. Au cours des dernières années, une multitude d'objets connectés à Internet sont sortis sur le marché avec différentes fonctionnalités telles que le contrôle des lumières par la voix ou encore le verrouillage et déverrouillage de nos portes, à distance. Le but de ces appareils est clair : simplifier les tâches domestiques quotidiennes et faciliter leur exécution, tout en réalisant le plus souvent des économies.

Cependant, s’ils sont plutôt enclins à vanter les qualités et avantages de leurs produits, les fabricants le sont beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’évoquer les potentiels risques de sécurité liés à ces objets… Il est avéré que les appareils connectés facilitent un peu plus notre vie quotidienne mais ils peuvent également compromettre notre vie privée et notre sécurité au sein de la maison.

En effet, il suffit qu’un seul appareil soit compromis pour offrir à des pirates un point d'entrée potentiel à l’ensemble du réseau domestique et aux autres appareils qui y sont connectés.

Selon le baromètre Opinionway 2017, 52% des français possèdent au moins un objet connecté en 2017, contre 35% en 2016, ce qui représente une augmentation significative des risques d'accès et des problèmes de sécurité correspondants.

Smart ne veut pas dire sécurisé

Les chercheurs en sécurité qui étudient les appareils et dispositifs connectés observent une tendance inquiétante, car un certain nombre d’appareils prétendument nommés intelligents n'ont même pas le niveau de sécurité le plus élémentaire pour protéger la vie privée et les données des utilisateurs.

C’est particulièrement problématique avec les caméras connectées, qui sont la plupart du temps également équipées d’un microphone. Lorsque des pirates en prennent le contrôle, ils disposent alors d’un outil redoutablement efficace pour espionner leurs victimes.

Et étant donné que la plupart du temps, ces caméras sont connectées sur le même réseau que d’autres appareils, elles peuvent servir de passerelle pour lancer des attaques ou même compromettre des réseaux domestiques entiers.

Les yeux numériques sont partout

Il est important de se rappeler que ces vulnérabilités ne sont en aucun cas limitées aux caméras connectées. Elles sont présentes sur presque tous les appareils connectés. Par exemple, les Smart TV sont également équipées de caméras, Les utilisateurs de Smart TV qui y installent des logiciels ou applications tiers sont plus susceptibles de retrouver des malwares ou des failles sur leurs appareils, surtout lorsque ces applications proviennent de sources pas forcément fiables.

Il convient également de noter que la plupart des appareils classiques tels que les smartphones et ordinateurs portables intègrent des caméras, les utilisateurs doivent donc faire attention à leur vie privée lorsqu'ils utilisent ces appareils. 

Alors, quelles mesures pratiques les utilisateurs peuvent-ils prendre pour protéger au mieux leurs appareils connectés et leurs réseaux domestiques pour les protéger contre un accès à distance et l’exploitation de leurs données ?

Protéger tous les points d'entrée du réseau

Tout d'abord, les utilisateurs doivent réaliser que la sécurité entière du réseau dépend du niveau de sécurité de l’objet dont la sécurité est la plus faible. Une fois que les pirates ont accès au réseau, ils peuvent beaucoup plus facilement manipuler d’autres appareils et les infecter avec des malwares.

Par conséquent, prendre des précautions, telles que changer les mots de passe par défaut sur les appareils et effectuer des mises à jour régulières du firmware, est une première étape pour atténuer les risques.

Et dans le cas des caméras connectées, recouvrir physiquement la lentille et le microphone permet de bloquer en grande partie les tentatives d’espionnage. Cependant, seules les solutions de sécurité dédiées à l’IoT offrent une réelle protection et la tranquillité d’esprit.

Aujourd’hui, des éditeurs offrent déjà des fonctions de protection de la webcam, qui détectent les tentatives d'accès non autorisés à la caméra des PC et alertent les utilisateurs.

D’autres sont allés plus loin et offrent maintenant des solutions de sécurité embarquant des technologies qui permettent de protéger tous les appareils connectés du réseau domestique. Les utilisateurs n’ont ainsi plus à s’inquiéter de la sécurité de leurs appareils connectés et peuvent réellement profiter des bienfaits de l’IoT l’esprit tranquille.

Webcam / IoT

Annonces Google