La facture mobile des Français continue de baisser selon l'Arcep

L'autorité de régulation vient de publier son observatoire trimestriel concernant l'usage des télécoms en France. Une enquête qui souligne la baisse tendancielle des prix et la croissance des volumes.

L'observatoire de l'Arcep concernant l'usage des télécoms en France au second trimestre 2012 vient confirmer que depuis l'arrivée de Free Mobile, le marché se caractérise par une baisse tendancielle des prix et une explosion des usages. La facture mobile a ainsi fondu de 10,9% sur un an pour se situer autour de 22,3 euros par mois et par carte Sim. Obligé de s'aligner sur les tarifs pratiqués par le 4e opérateur télécom, les acteurs historiques ont en effet dû consentir à une baisse significative de leurs tarifs via leurs marques low-costs. Conséquence de cette redistribution des cartes, le nombre de numéros mobiles conservés par portage (4,1 millions) explose au premier semestre 2012 traduisant un fort mouvement de la clientèle mobile.


L'arrivée en janvier 2012 de Free Mobile, positionné uniquement sur le segment des abonnements post payés, a également contribué à accélérer la croissance sur le marché des forfaits au détriment du marché des cartes prépayées dont  croissance annuelle est en recul sur les deux premiers trimestres de 2012. Les comportements de consommation des clients mobiles évoluent par ailleurs, avec un engouement croissant pour les SMS et la "data", respectivement en hausse de +28,8% et +68,6%.

 

Arcep