Airtag lève 4 millions d'euros pour profiter de l'essor du NFC

L'entreprise spécialisée dans la dématérialisation des programmes de fidélité souhaite profiter du décollage du paiement sans contact sur mobile.

Airtag boucle un second tour de table. La société spécialisée dans le "shopper marketing" vient de lever 4 millions d'euros auprès de CM-CIC Capital Privé et de Seventure Partners, son investisseur historique. Cet apport financier doit permettre à Airtag d'accélérer le déploiement de sa plate-forme de dématérialisation de services marketing sur mobile Airfid, lancée il y a dix-huit mois. Distribuée auprès des acteurs de la distribution (restauration rapide, GMS, commerces de proximité et pétroliers), Airfid permet de dématérialiser les services de fidélisation, de prise de commande et de couponning.


L'entreprise souhaite également renforcer sa R&D sur la technologie sans contact mobile (NFC), afin de tirer parti du développement annoncé du NFC dans les années à venir. Testé depuis mai 2010 à Nice par Orange, le service de paiement sans contact Cityzi va en effet être étendu en 2011 à 9 villes françaises. Les opérateurs prévoient de diffuser un million de terminaux intégrant la technologie NFC dès cette année. Airtag souhaite également jour un rôle dans les marchés où auront lieux d'autres lancements du NFC, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Telecoms 2.0 / Levée de fonds