Comment Taxis Bleus accompagne la révolution du mobile

Taxis Bleus application mobile La démocratisation des smartphones a remis en question l'activité des sociétés de réservation de taxis qui ont dû, à l'instar des Taxis Bleus, prendre le virage du mobile.

Avec le lancement de sa première application mobile en 2008, le réseau de taxis, "Les Taxis Bleus", figure parmi les pionniers du secteur. Et pour cause, le leader historique du radio-taxi a rapidement pris la mesure de la rupture que pouvait générer cette démocratisation du smartphone dans son business model. "Notre première application renvoyait simplement vers un site mobile, se souvient le directeur général, Yann Ricordel. C'est à partir de 2010 que le mobile est devenu un véritable canal de réservation, nous avons donc décidé d'aller plus loin." Une volonté qui s'est concrétisée fin 2012 avec la sortie d'une application imaginée par l'agence de marketing mobile, BeMobee. "L'occasion de prouver qu'une entreprise vieille de plus de 50 ans et pas forcément réputée pour ses investissements technologiques pouvait être innovante", explique Yan Ricordel. L'occasion aussi d'anticiper la montée en puissance d'applications mobiles telles qu'Uber ou Chauffeur-Privé qui sont venues s'installer sur le pré carré du réseau de taxis parisiens.

photo taxis bleus
L'utilisateur découvre les taxis situés près de lui © Application Taxis Bleus

Mais cette bascule vers le mobile est une petite révolution pour la société. Ses 3 300 taxis ont dû accueillir une toute nouvelle technologie embarquée. "Le transfert vers le GPRS avec intégration de cartes Sim, pour utiliser les réseaux 2G et 3G, a bouleversé nos infrastructures", reconnaît Yann Ricordel. "Les chauffeurs partageaient globalement notre sentiment sur la nécessité de montrer que leur taxi était innovant. D'autant que l'arrivée des écrans tactiles a été une véritable source de confort pour eux." Du côté des clients, le changement est tout aussi appréciable. Une fois le compte créé dans l'application, ils peuvent réserver leur taxi d'un simple clic. A cela s'ajoutent de nombreuses fonctionnalités. "Le suivi du taxi en temps réel jusqu'à la prise en charge rend l'attente moins fastidieuse alors qu'un système de notation du chauffeur nous permet d'améliorer notre service", explique Yann Ricordel. Autre innovation intégrée dans l'appli : une option de débit automatique "pas encore assez valorisée dans l'application". Autant d'outils qui doivent permettre aux Taxis Bleus, qui ont réalisé 15 millions de chiffre d'affaires en 2011, de séduire un grand public qui a de plus en plus de mal à trouver des taxis aux heures de pointe.

Aujourd'hui 4% du volume d'affaires. Bientôt 25% ?

Les résultats sont déjà au rendez-vous. L'application, qui s'est d'abord lancé sur Windows Phone dont s'était les débuts, est également présente sur l'App Store et Google Play. "Le nombre de courses réservées depuis le mobile augmente de 10% chaque mois", illustre Yann Ricordet. Le canal pèse aujourd'hui pour 4% du volume d'affaires et pourrait, à terme, correspondre à près de 25% selon les prévisions du directeur général des Taxis Bleus.

CANAL + / Application mobile