Capitalisation boursière : Facebook dans la cour des grands

La plateforme a doublé sa valorisation en l'espace d'un an et demi. Elle s'élève désormais à plus de 300 milliards de dollars. De quoi la placer tout en haut du Nasdaq.

Facebook a franchi pour la première fois le cap des 300 milliards de dollars de capitalisation boursière le 5 novembre, à la faveur de résultats trimestriels qui ont, une fois de plus, dépassé les attentes des analystes. Une ascension fulgurante qui lui a permis, en l'espace d'un an et demi, de doubler sa capitalisation qui était de 150 milliards de dollars en avril 2014. La barre des 250 milliards de dollars avait, elle, été franchie cet été, soit il y a à peine quatre mois.

Les premiers mois d'une IPO chaotique semblent loin

De quoi prendre la mesure du chemin parcouru par Facebook depuis son introduction en bourse en mai 2012 alors que sa capitalisation boursière atteignait tout juste les 104 milliards de dollars. Une introduction qui s'était accompagnée de quelques soubresauts alors que beaucoup s'interrogeaient sur la capacité de Facebook, qui n'avait aucun business model sur ce device, à surfer sur la tendance mobile.

A 38 dollars par action au moment de l'IPO, le cours de Facebook avait ainsi très vite chuté pour tomber à 17,55 dollars à son plus bas, le 4 septembre 2012, perdant plus de la moitié de sa valeur. Une chute de l'action qui avait même contraint Facebook à racheter 101 millions de parts parmi les 234 millions qui étaient détenues par ses salariés, pour protéger son cours de bourse. Cet épisode paraît bien lointain, maintenant que la plateforme vient de dépasser le cap du milliard d'utilisateurs connectés chaque jour et réalise 78% de son CA pub sur mobile.

Plus grosses capitalisations boursières du Nasdaq

Société

Capitalisation boursière (en milliards de dollars)

Apple 674
Google 523
Microsoft 434
Amazon 307
Facebook 306

La nouvelle capitalisation boursière de Facebook le place, de fait, dans la cour des grands : à là 5e place des plus grosses valorisations du Nasdaq, derrière Apple, Google, Microsoft et Amazon (qu'il talonne plus que jamais). Aussi, Facebook intègre le top 10 des plus grosses valorisations boursières dans le monde.

Devant Johnson & Johnson, Wells Fargo ou encore Walmart

A part ces quatre géants de la tech, la société de Marc Zuckerberg n'est devancée que par les deux mastodontes américains Exxon Mobil et Berkshire Hathaway. Mais elle laisse dans son sillage des géants historiques comme Johnson & Johnson, Wells Fargo, Walmart, General Electric, Procter & Gamble ou encore J&P Morgan (tous au dessus des 200 milliards de dollars de capitalisation boursière).

Une preuve, s'il en était besoin, que les sociétés technologiques ont vraiment pris l'ascendant sur l'économie actuelle. 

Facebook / Capitalisation boursière