Bernard Dallé (Index Ventures) "Index Ventures lève 350 millions d'euros dédiés à l'amorçage et à l'early stage"

Index Ventures vise deux tiers de ses investissements en Europe, notamment à Londres, Berlin, Paris, Stockholm et dans la scène émergente de l'Est européen.

JDN. Vous annoncez une levée de fonds, comment vont se répartir vos futurs investissements ?

Bernard Dallé. Nous avons levé 350 millions d'euros pour Index Ventures 6 qui a vocation à vivre dix ans et qui ciblera des sociétés dans le secteur des technologies en amorçage et early stage, pour des tickets allant donc de 200 000 à 8 millions d'euros. Deux tiers de ces investissements seront réalisés en Europe où des clusters très prometteurs poursuivent leur émergence, que ce soit à Londres, Berlin, Paris, Stockholm, Tel Aviv et encore en Pologne, Russie ou Estonie. Les autres investissements viseront principalement des sociétés américaines.


Combien et en combien de temps allez-vous investir ?

Nous allons avoir une période d'investissement de trois ans où près de la moitié des 350 millions d'euros va être investie, le reste restera en réserve pour des réinvestissements futurs.


La France attire-t-elle réellement les investisseurs étrangers ?

"Les start-up françaises ont beaucoup de potentiel dans le big data"

Oui la France a un réel potentiel comme on peut le voir dans des sociétés comme Criteo dont les performances sont plus que satisfaisantes. Les start-up françaises ont également beaucoup de potentiel dans le domaine du big data puisqu'historiquement, la France a toujours été de bon niveau dans les sciences algorithmiques. Nous sommes d'ailleurs déjà en train de regarder des dossiers dans des sociétés françaises du secteur qui utilisent le big data notamment pour améliorer des services d'e-commerce.

 

Quels secteurs vous semblent les plus prometteurs ?

Nous allons toujours nous concentrer dans l'e-commerce, les places de marché, les outils mobiles et sociaux ainsi que les solutions en cloud et dans le big data. Nous ciblons également les services financiers à l'image de notre investissement dans la solution de paiement par carte sur mobile iZettle.


Les pays de l'Est sont-ils la future "place to be" pour les entrepreneurs ?

En Pologne, Russie, Estonie ou Lettonie, de nombreuses sociétés à fort potentiel font leur apparition mais elles finissent souvent par migrer à Londres voire aux USA pour s'adresser à un marché plus important. Le fait que ces pays affichent de belles innovations répond notamment de la qualité de la recherche académique qui s'y trouve. Aussi, pour qu'un pays connaisse une réelle dynamique entrepreunariale, il lui faut d'abord des exemples concrets, comme par exemple Skype en Suède.

 

Titulaire d'un MSC de l'Ecole Polytechniques Fédérale de Lausanne et d'un MBA de la Kellogg School of Business, Bernard Dallé a passé six années chez McKinsey et Procter & Gamble où il était responsable de l'implémentation des systèmes ERP. Il rejoint Index Ventures en1997 et est spécialisé dans les investissements dans les infrastructures, applications et services.

Capital risque / Levée de fonds