Ford : "Nous connaissons tous ceux qui violent la loi" grâce aux GPS

La tirade lâchée par Jim Farley, vice-président aux ventes et marketing de Ford, au CES de Las Vegas, ne rassurera pas les défenseurs des données privées.

Pendant son intervention sur la scène du CES de Las Vegas, le 8 janvier, le vice-président aux ventes et marketing de Ford a tenté de démontrer que, malgré l'importante masse de données personnelles agrégées, l'entreprise n'en utilise que très peu. Mais pas sûr que sa sortie rassure vraiment les clients : "Nous connaissons toutes les personnes qui violent la loi, nous savons à quel moment vous le faites. Nous avons des GPS dans votre voiture, donc nous savons ce que vous faites." Avant de conclure : "Au fait, on ne donne ces données à personne."

A terme, Jim Farley espère que les données pourront être anonymisées et utilisées par d'autres acteurs privés pour régler des problèmes de circulation. Par exemple, lorsqu'un gros évènement se tiendra dans un lieu précis, connaître l'état du trafic en direction des parkings pourrait permettre d'adapter leur organisation.

GPS