Trois éditeurs français réclament 9,8 millions d'euros à Google

Gallimard, Albin Michel et Flammarion ont assigné le moteur pour contrefaçon.

Gallimard, Albin Michel et Flammarion ont porté plainte contre Google et sa filiale française pour contrefaçon auprès du tribunal de grande instance de Paris le 6 mai dernier, révèle le magazine "Livres Hebdo". Les trois maisons d'édition reprochent au moteur de recherche d'avoir numérisé sans autorisation près de 9 800 livres dans le cadre de son projet de bibliothèque numérique. Elles lui réclament 9,8 millions d'euros, soit environ 1 000 euros par livre numérisé.


Il ne s'agit pas du premier démêlé du groupe américain avec un éditeur français. Google a notamment été condamné fin 2009 dans une affaire l'opposant à La Martinière et au Syndicat national de l'édition. Google avait été condamné à verser 300 000 euros de dommages et intérêts au groupe d'édition, qui réclamait 15 millions. Contacté par "Livres Hebdo", Google s'est déclaré "surpris" de cette assignation, assurant "travailler depuis un certain temps pour  trouver des moyens d'augmenter les audiences et les sources de revenus pour les éditeurs, les auteurs et les libraires".

Juridique / Google