Google ouvre sa librairie en ligne aux Etats-Unis

Rebaptisée Google eBookstore, la librairie vend des livres électroniques lisibles sur n'importe quelle appareil, des liseuses en passant par les mobile et les ordinateurs.

Google fait à son tour son entrée dans le secteur des livres électroniques. Comme l'annonçait le "Wall Street Journal" la semaine dernière, le groupe Internet ouvre sa librairie de e-books. Une ouverture limitée aux Etats-Unis, mais qui doit être suivie en 2011 par d'autres pays à mesure que Google aura signé des accords avec des maisons d'édition.

La e-librairie de Google se base largement sur les millions de livres numérisés depuis 2004 dans le cadre du projet Google Books, qu'ils proviennent de bibliothèques ou d'éditeurs. Plus de 3 millions de livres électroniques sont actuellement disponibles dans cette nouvelle librairie, dont "plusieurs centaines de milliers" en vente, indique Google. Ces e-books sont stockés dans un espace en ligne pour chaque lecteur.

Contrairement à ses nouveaux concurrents - dans ce secteur - Amazon ou Apple, Google ne vend pas de terminal de lecture. Ses livres électroniques peuvent être lus sur n'importe quel équipement, que ce soit une liseuse de type Kindle, un téléphone portable, une tablette ou un ordinateur. Google propose aussi des applications gratuites pour les lire sur les mobile Apple ou Android.

Amazon n'a pas tardé à réagir à cette nouvelle concurrence. La société, dont l'activité d'origine était celle d'un libraire en ligne de livres physiques, doit annoncer prochainement de nouvelles fonctionnalités destinées à contrer Google, selon Computerworld. Des fonctionnalités permettant aux "utilisateurs de lire des livres entiers dans leur navigateur Web et permettre à n'importe quel site Web de devenir libraire en proposant les livres Kindle", indique un porte-parole d'Amazon.

Etats-Unis / Google