Grand emprunt : le numérique pilotera d'autres secteurs

Le numérique se verra attribuer 13 % des 35 milliards d'euros alloués au grand emprunt, avait annoncé le président de la République mi-décembre (lire l'article Emprunt national : 4,5 milliards d'euros pour le numérique, du 14/12/2009). Mais hier à Rennes, au cours de sa première visite officielle en tant que commissaire général du grand emprunt, René Ricol a annoncé que le secteur du numérique pourrait aussi piloter les projets d'autres secteurs. "Notre objectif, c'est l'intégration du numérique dans toutes les composantes de la société", a-t-il précisé, Nathalie Kosciusko-Morizet à ses côtés. La secrétaire d'Etat à l'Economie numérique sera ainsi mise à contribution pour décider de l'attribution des fonds. Aux 4,5 milliards d'euros prévus pour le numérique, devraient donc s'ajouter une enveloppe supplémentaire pour les projets transversaux, dans des domaines tels que l'éducation ou la santé.

Nathalie Kosciusko-Morizet