Hollande se dit "contre la tranquillité de l'anonymat sur Internet"

Recevant le Crif, le président de la République a déclaré vouloir lutter contre les attaques antisémites publiées sur le Web.

Lundi soir, François Hollande a reçu le Conseil représentatif des institutions juives de France à l'occasion des 70 ans de l'institution. Le président de la République en a profité pour évoquer les attaques antisémites publiées sur Internet. "L'antisémitisme n'est pas l'affaire des Juifs, mais de tous les Français", a-t-il déclaré. "Les coupables doivent répondre de ces actes et être identifiés et sanctionnés." Avant de s'attaquer aux internautes qui publient anonymement du contenu à caractère antisémite : "Nous agissons, avec le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, pour que, sur Internet, nous puissions éviter la tranquillité de l'anonymat, qui permet de dire des choses innommables sans être retrouvé." Le président de la République a enfin dit vouloir "lutter contre le sarcasme de ceux qui se prétendent humoristes et ne sont que des antisémites patentés", faisant allusions aux vidéos publiées sur le Web et aux spectacles de Dieudonné.

Autour du même sujet