La justice US s'intéresse aux pratiques commerciales d'iTunes


Le département américain de la justice a ouvert une enquête préliminaire sur les pratiques d'Apple, qu'il suspecte d'abuser de sa position dominante pour obtenir des exclusivités.

Apple intéresse les autorités américaines de la concurrence. Selon le "New York Times", le département américain de la Justice (DoJ) examinerait actuellement les pratiques de l'éditeur de la plate-forme de distribution de contenus en ligne iTunes. Les membres de la division antitrust du DoJ auraient commencé à contacter les maisons de disques et acteurs de la musique en ligne pour nourrir cette enquête préliminaire.

Les enquêteurs du ministère de la Justice s'intéresseraient particulièrement à certaines rumeurs, affirmant qu'Apple aurait abusé de sa position ultra-dominante sur le marché de la distribution de musique en ligne pour persuader certains labels musicaux de refuser d'accorder à son principal concurrent américain, Amazon, des exclusivités sur une partie de leur catalogue ou sur des titres à venir.

Au printemps, le magazine US "Billboard" avait affirmé que des labels s'étaient vus proposer par Apple de voir leurs productions mises en avant sur iTunes à deux conditions : accorder à iTunes une exclusivité temporaire de vente en ligne et refuser les avances d'Amazon. Au cours des négociations, les représentants d'Apple n'auraient pas hésité à menacer les contrevenant de faire disparaître les mises en avant de leurs titres.

Apple est de très loin le premier vendeur de musique dématérialisée, marché sur lequel il s'est imposé grâce à son couple iPod/iTunes. Selon NPD Group, iTunes disposerait d'une part de 69 % du marché de la vente de musique en ligne aux Etats-Unis. A titre de comparaison, son rival le plus sérieux, Amazon ne dispose que d'une part de marché de 8 %. Tous supports confondus, Apple représenterait plus d'un quart des ventes de musique aux USA.

Juridique / Apple