Netflix pose les bases de son arrivée en France à l'automne 2014

Le service américain de vidéo à la demande a été reçu à l'Elysée pour évoquer les conditions de son lancement dans l'Hexagone, qui pourrait intervenir à l'automne prochain.

Deux dirigeants du géant américain Netflix – son directeur juridique David Hyman et son directeur des affaires publiques Christopher Libertelli – se sont rendus hier à l'Elysée pour débroussailler les conditions de leur arrivée dans le pays de l'exception culturelle. Reçus par le conseiller média de l'Elysée, David Kessler, ils ont également rencontré le DG de la SACD, Pascal Rogard. Netflix n'a révélé aucun calendrier mais prévoit selon "Le Figaro" de se lancer en France durant l'automne 2014, après la Belgique en mai et l'Allemagne pendant l'été.

Le service de vidéo à la demande s'est déjà implanté au Luxembourg en 2011, d'où il pilote son activité en Scandinavie, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. D'après le quotidien, les responsables politiques et professionnels français posent plusieurs conditions à son arrivée dans l'Hexagone : opérer depuis la France pour y payer la TVA, participer au financement de la création comme les chaînes TV et les opérateurs qui proposent des services de VOD, et enfin respecter la chronologie des médias. Si dans un premier temps Netflix ne pourrait pas proposer de films en exclusivité, il ferait en revanche ce qu'il veut de toutes les séries américaines, dont les siennes comme House of Cards.

Netflix / SSL