La FTC sanctionne Twitter sur la protection des données


L'agence fédérale américaine impose à la start-up la mise en place d'un contrôle indépendant concernant la sécurité informatique de sa plate-forme.

Le manque de sécurité de Twitter inquiète les autorités américaines. La plate-forme de micro-blogging a annoncé jeudi 24 juin avoir pris des engagements auprès de la Federal Trade Commission (FTC) concernant la mis en place d'un "programme de sécurité informatique complet", qui sera placé sous contrôle indépendant pendant 10 ans. Ces engagements figurent dans un accord-sanction signé entre la start-up et l'agence fédérale en charge de l'application du droit de la consommation.

Cet accord interdit notamment à Twitter de "tromper les consommateurs sur la protection qu'il apporte pour la sécurité et la confidentialité de leurs données" et ce, pour une durée de vingt ans. Il s'agit de la trentième sanction infligée par la FTC à une entreprise trop laxiste sur la sécurisation de ses données. La plate-forme, qui a annoncé avoir franchi le cap des 15 milliards de tweets, avait reconnu mi-juin qu'elle traversait le pire mois depuis octobre, du point de vue du nombre d'incidents techniques.

Au-delà des seuls problèmes techniques, c'est surtout la confidentialité des données des utilisateurs que la FTC cherche à préserver. La sanction de l'agence fédérale intervient le jour même de l'ouverture du procès du hacker français "Hacker-Croll", accusé d'avoir accédé en 2009 aux informations de plusieurs célébrités utilisatrices de Twitter, parmi lesquelles le président américain Barack Obama. L'homme de 23 ans vient déjà de profiter de cette renommée mal acquise : selon Rue89, le groupe Rentabiliweb a annoncé l'avoir recruté pour travailler sur des études de marché sur les marques et les jeux du groupe.

Juridique / Twitter