Valérie Salomon (Lagardère Publicité) "Nous serons en progression cette année sur le digital grâce à nos opérations spéciales et aux native ads"

Changement de signature, alliance Gravity et nouveaux formats vidéos... La présidente de Lagardère Publicité est venue faire le point sur les chantiers de la régie de Lagardère Active dans #Media.

La présidente de Lagardère Publicité, Valérie Salomon, était l'invitée de l'émission #Media, ce mercredi  à 12h30. Elle venait commenter les transformations structurelles qui touchent aujourd'hui l'entité qu'elle dirige. Une entité qui vient justement de changer de signature de marque , optant pour le slogan "Changeons d'ère".  "La preuve que nous sommes prêts à changer nous-même et à accompagner nos clients, pour les aider notamment à appréhender de nouveaux territoires d'expression comme les réseaux sociaux et la data", explique-t-elle

Lagardère Publicité lance cette semaine un deuxième temps de communication avec un message clé : "Etre votre régie c'est bien, être votre partenaire ça change tout." "On ne vend plus qu'un spot pub, on vend tous les leviers de la marque, des influenceurs à la data", justifie Valérie Salomon. Une évolution indispensable alors que la régie publicitaire du groupe qui édite des sites comme Europe 1, Elle, Doctissimo ou encore le Journal du Dimanche se positionne parfois en concurrent des agences médias ou ESN. "Tout le monde fait un peu le métier de tout le monde", résume Valérie Salomon.

Dans cette perspective, le lancement de Gravity, la plateforme data commune à certains grands médias français, doit aider Lagardère Publicité à concurrencer Facebook et Google. Problème, Le Figaro et Le Monde ont fait bande à part avec Skyline. "En France, on est spécialiste pour innover dans l'adtech... mais ne pas réussir à se mettre tous d'accord", regrette Valérie Salomon. Et de préciser que l'alliance Gravity est ouverte à tous. "Peut-être que d'autres groupes nous rejoindront dans les semaines qui viennent." 

L'autre écueil au développement de cette alliance data, c'est la data qui est proposée. Des cookies Web mais pas de données loguées. "Si l'alliance prouve qu'elle est brand safe et que les revenus sont au rendez-vous, chacun y verra l'intérêt d'y mettre plus de données", estime Valérie Salomon.  

Dans la vidéo, TF1 et Canal Plus ont annoncé faire du format de 20 secondes leur format publicitaire de référence. Ambition : inciter les annonceurs à opter pour un format plus court et donc plus adapté au digital. "Nous réfléchissons à suivre cet exemple car les formats courts s'imposent sur mobile." 

Lagardère Active figure parmi les places fortes de l'Internet français avec 12,8 millions de visiteurs uniques captés en août 2017 sur Web fixe selon Médiamétrie//Netratings. "Nous serons encore en progression cette année sur le digital grâce à nos opérations spéciales et aux native ads", précise Valérie Salomon. Un objectif ambitieux dans un marché trusté par les Gafa. 

Media / Lagardère