Les femmes sont plus friandes que les hommes de publicités vidéo

La régie AdVideum révèle toutes les dernières tendances d'un format qui séduit aussi bien les consommateurs que les annonceurs.

Les investissements publicitaires croissants dans le format vidéo se traduisent également dans les usages des Français à en croire le baromètre édité par AdVidéum, la régie vidéo française multi-écrans. Le temps passé à visionner des publicités vidéos online a ainsi augmenté de 4% entre février et mars selon l'étude. Ce sont les femmes qui semblent être les plus consommatrices de ces contenus, elles qui ont à leur actif 58,8% du temps passé sur les publicités vidéo. Le baromètre révèle par ailleurs de sérieuses disparités selon les régions. L'Ouest et l'Ile de France sonten tête avec des parts d'audience respectives de 14,6 et 13,8% alors que le Nord est loin derrière avec seulement 3,9%. Sans doute la conjugaison d'une intolérance plus prononcée à la publicité et d'une consommation moins fréquente de la vidéo.

 

A partir d'un échantillon de 32 sites représentatifs du marché de la pub vidéo in-stream, AdVideum s'est également attaché à analyser quels étaient les secteurs les plus friands de ce format de publicité. Si c'est le secteur de la grande conso qui reste le leader incontesté, l'étude note la percée des marques de cosmétiques et santé qui semblent être parties pour doubler le nombre de campagnes vidéos cette année. Sur ce secteur, 106 campagnes ont déjà été diffusées sur le seul premier semestre 2012 alors qu'en 2011, seules 136 campagnes avaient été comptabilisées sur l'année. Une conséquence directe de la présence féminine de plus en plus importante online.

 

"Le format vidéo est vraiment l'avenir de la publicité et il est en train de s'adapter à tous les écrans, pas seulement Internet. La TV connectée offre également de belles perspectives", conclut Julien Leroy, fondateur d'AdVideum.

 

Advideum