84% des Français estiment que la pub online est un contenu parasite

Intrusive, stressante et de mauvaise qualité... Les internautes jugent très durement les publicités qui leur sont proposées.

L'épisode Free, avec le blocage par défaut des publicités online depuis la box Revolution, avait permis de se rendre compte à quel point le secteur avait mauvaise presse. Une étude réalisée par Adoulike et l'Ifop vient confirmer cet état de fait. 84% des Français interrogés jugent ainsi que la publicité en ligne est un contenu parasite qui leur fait perdre le temps. Son caractère intrusif, souligné par 80% des répondants, et sa propension à stresser l'internaute, selon 61%, font que ces sollicitations commerciales sont généralement mal perçues. De fait, ils sont à peine 8% à apprécier la publicité avant les vidéos et 3% les pop-up.

Plus inquiétant, alors que le marché voit dans le big data une promesse qui permettrait de rendre les publicités plus pertinentes, personnalisées et donc, mieux pensées, 85% des sondés affirment qu'ils ne veulent pas que leurs données personnelles soient utilisées à des fins de ciblage publicitaire. De quoi donner du grain à moudre à la Cnil qui milite pour l'instauration de l'opt-in en matière de cookies publicitaires.  Que recherche donc les internautes dans une publicité ? De l'information, pour 74% d'entre eux. Inutile que la publicité soit ludique ou interactive, jugent 56% des sondés. Pas la meilleure des nouvelles pour les agences qui se positionnent sur le rich media. Ni pour le média qui vit grâce aux ressources des annonceurs.

Box