Next Performance lève 16 millions d'euros et vise l'Europe

Levée de fonds Next Performance La plate-forme publicitaire boucle son premier tour de table institutionnel auprès de Kennet Partners. Elle souhaite développer son activité commerciale en Europe et dans d'autres pays.

Next Performance signe la plus grosse levée de fonds de l'e-business depuis le début de l'année. Ce réseau de retargeting vient de boucler un premier tour de table institutionnel de 16 millions d'euros auprès du fonds Kennet Partners. Les actionnaires historiques de l'entreprise – les fondateurs et quelques businness angels qui avaient investi quelques centaines de milliers d'euros - demeurent majoritaires. L'opération a été pilotée par Assya Corporate Finance et Granrut Avocats.


Créée en 2008 par Vincent Karachira (ancien de Hubwoo et fondateur de Clear Value en 2004) et Jean-Christophe Ramos (ancien d'Affilinet), Next Performance propose aux annonceurs et aux agences une plate-forme de ciblage et de reciblage publicitaire au CPC, CPA et CPM. Elle propose notamment du ciblage en temps réel via les ad exchange. Cette levée de fonds doit notamment permettre à l'entreprise de développer son activité commerciale en Europe et dans d'autres pays via des recrutements.


Avec 500 clients actifs revendiqués pour des campagnes menées dans une dizaine de pays, l'entreprise assure bénéficier d'une croissance de plus de 500 % au cours des douze derniers mois, mais ne publie pas ses comptes. Next Performance aurait réalisé moins de 10 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2010 et viserait plusieurs dizaines de millions de revenus dès cette année.


Managing Partner chez Assya Corporate Finance, Pascal Mercier voit dans cette opération "colossale" au niveau du marché français le signe de l'engouement pour la "maîtrise de la data". "L'émergence d'Internet, l'obsession du ROI dans la publicité et les opérations marketing ont poussé les acteurs du Web à générer de plus en plus de données, sous lesquelles nous sommes finalement noyés. Aujourd'hui sur le Web, tout est affaire de data", expliquait-il déjà fin 2010 au JDN (lire son interview, 'Nous assistons à un retour des mega-deals', du 07/09/2011).

Capital risque / Levée de fonds