Facebook devient un ogre publicitaire du display aux USA

Au cours du premier trimestre Facebook a capté près d'une impression publicitaire sur trois aux Etats-Unis. Le nombre d'impressions diffusées sur le réseau social a doublé en un an.

Facebook devient un support publicitaire incontournable aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, le réseau social a capté près d'un tiers (31,2 %) des d'impressions publicitaires enregistrées au cours du premier trimestre, selon Comscore. Un an auparavant, le réseau social affichait déjà à lui seul 16,2 % des publicités display affichés sur les sites US.


Comscore estime qu'avec 346 milliards d'impressions sur les trois premiers mois de l'année, Facebook a doublé le nombre d'affichages de publicités display sur sa plate-forme en un an. Pourtant, l'inventaire total disponible aux Etats-Unis n'a progressé que de 1,9 % entre le premier trimestre 2009 et le premier trimestre 2010 pour atteindre 1,1 billion (mille milliards) d'impressions.


Facebook devance donc de très loin les autres carrefours d'audience américains en nombre d'affichages de publicité. Yahoo, le second support de publicité display aux Etats-Unis, dispose de trois fois moins d'impressions (112 milliards) que Facebook. Arrivent ensuite dans l'ordre Microsoft (53 milliards), AOL (33 milliards) et Google (28 milliards).


Sans surprise, le réseau accapare aussi la quasi-totalité du segment de la publicité sur les médias sociaux, estimé en 2010 à 2,1 milliards de dollars selon le cabinet BIA/Kelsey. Les formats autres que le display (comme les tweets sponsorisés de Twitter) restent aujourd'hui marginaux mais devraient se développer quelque peu dans les années à venir. BIA/Kelsey prédit que la publicité sur les médias sociaux représentera 8,5 milliards de dollars en 2015, dont 7,7 milliards pour le seul display.

Etats-Unis / Facebook