Le salut de la pub TV passe-t-il par le digital ?

Synchronisation pub tv digital Les annonceurs sont de plus en plus nombreux à synchroniser pub TV et digitale. Les acteurs spécialisés dans la pratique en profitent.

L'arrivée des chaînes de la TNT conjuguée à la montée en puissance des plateformes vidéos sur le Web a sérieusement pesé sur le marché publicitaires de la télévision. Conséquence, le secteur est à la peine, en témoigne la chute de 3,5% de ses recettes publicitaires nettes entre 2012 et 2013, selon l'Irep. C'est donc sans surprise que ces grands groupes lorgnent de plus en plus une audience digitale devenue d'autant plus incontournable que le mobile et la tablette n'ont parfois de "second écran" que le nom.

Le français TvTy vient de lever 4,5 millions de dollars 

C'est de ce constat qu'est née l'offre publicitaire de TvTy qui vient tout juste d'annoncer une levée de fonds de 4,5 millions de dollars auprès de 360 Capital Partners, Partech Ventures et de business angels. La start-up française a développé un outil en SaaS qui propose de synchroniser les campagnes digitales avec les spots TV, les évènements sportifs et la météo. Le tout grâce à un outil qui lui permet de reconnaître les publicités qui passent à la télévision en temps réel, pour déclencher leur diffusion sur le Web, de manière quasi synchronisée. Un outil qui a séduit des annonceurs tels que Renault, Microsoft, Cofidis ou FDJ, tous conscients, comme en attestait ce rapport de l'IAB, que les campagnes télévisées sont désormais plus performantes lorsqu'elles sont associées à Internet. 

La société va utiliser les fonds levés pour affiner cette promesse produit et renforcer son positionnement international. Déjà présente sur la plupart des marchés européens, elle prévoit un lancement aux Etats-Unis d'ici l'été. La régie vidéo Overviews a effectué le même constat. Elle a lancé début 2013, "Reach Now", un dispositif de synchronisation TV/Web qui, à la seconde où le spot est diffusé en TV, permet de le diffuser sur tout l'inventaire vidéo premium d'Overviews (filiale de StickAds) en Europe. Pas une mince affaire, Overviews revendiquant une audience de 33,8 millions de visiteurs uniques et près de 250 sites en régie.

Twitter mise beaucoup sur la synchro TV - digital

Outre-Atlantique, elle devra composer avec une concurrence déjà bien installée. Car aux Etats-Unis, les annonceurs ont également cessé depuis un petit moment d'analyser leurs investissements médias en silo. L'une des stars du second écran, Twitter, propose depuis déjà plusieurs mois aux annonceurs un produit baptisé "TV Conversation targeting" qui permet à ses clients de diffuser leurs tweets sponsorisés auprès des téléspectateurs visionnant un programme en particulier. Autre géant tech à se positionner sur le sujet, le groupe AOL qui vient d'officialiser le rachat de PrecisionDemand, une plateforme spécialisée dans le ciblage d'audience, sur la télévision. 

En couplant les données des chaînes TV, celles des annonceurs et certaines données 3d-party, telles que des données démographiques ou des données en provenance des décodeurs, elle permet d'instiller du programmatique dans l'achat TV. Intégrée à la plateforme d'achat et de vente programmatique d'Adap.tv, la technologie de  PrecisionDemand va permettre d'ouvrir l'achat média TV au CRM et big data. Car les synergies entre TV et digital ne se résument pas aux écrans complémentaires, elles concernent de plus en plus l'écran cathodique. Ce n'est qu'une question de temps avant que le RTB ne s'invite en télévision.

Autour du même sujet