Les résultats de Vivendi affectés par les difficultés de SFR

Le groupe est pénalisé par la lutte des prix dans le secteur de la téléphonie mobile. Le destin de sa filiale est plus que jamais en suspens.

Année 2013 difficile pour Vivendi. Si le chiffre d'affaires du groupe sur l'année est quasiment stable, en hausse de 0,2% pour s'établir à 22,1 milliards d'euros, son Ebitda et son résultat net sont eux considérablement affectés par la lutte sanglante que se livrent les opérateurs télécoms sur le secteur de la téléphonie mobile. L'Ebitda, de 2,433 milliards d'euros, a reculé de 20,6% quand le résultat net a chuté de 9,7% à 1,54 milliard d'euros. En cause bien sûr les performances de SFR qui n'a pu compenser la chute de son ARPU (le revenu moyen par utilisateur) par ses bonnes performances commerciales. Le chiffre d'affaires de l'opérateur a baissé de 9,6% et s'établit à 10,2 milliards d'euros en 2013. Son destin au sein de Vivendi parait d'ailleurs plus que jamais s'écrire en pointillé, sa maison-mère ayant décidé de s'en séparer (lire l'article, Vivendi d'accord pour négocier la vente de SFR à Numericable, du 24/02/2014). 

Vivendi n'hésite d'ailleurs pas à distinguer les performances de sa filiale télécom française de celle des autres entités, Canal +, Universal Music et autres, quitte à grossir un peu le trait. Les performances du pôle "Medias et contenus" dont le chiffre d'affaires est en hausse de 1,7% sont louées alors que la baisse de son Ebitda est éludée.

 

SFR / Vivendi