Des évolutions au compte-goutte

la danette à boire, lancée en 1998, n'a pas convaincu les fans de la marque.
La Danette à boire, lancée en 1998, n'a pas convaincu les fans de la marque. © Danette

Même les recettes classiques bénéficient d'un "lifting" régulier. Le goût de la Danette au chocolat a par exemple été légèrement révisé : un peu moins sucré et plus intense en chocolat. "Nous faisons régulièrement goûter nos produits à des panels de consommateurs", assure Cécile Lagé.

En revanche, dès que la marque tente de s'aventurer hors de son terrain de jeu, c'est un flop. La Danette à boire, par exemple, n'a pas fait long feu, tout comme la Danette light ou la Danette mousse, disparues elles aussi bien vite des rayons. "Nous devons rester sur notre recette de base", reconnait Cécile Lagé. Même la mousse liégeoise est ainsi élaborée avec la même crème dessert.