BioWeapon Defense System, l'arme anti-bactériologique de Tesla

Cette fonction de la Model X déclenche un filtrage des virus 800 fois plus puissant que la moyenne. © Capture d'écran JDN
Une grande bouffée d'air frais. C'est ce que veut offrir le constructeur automobile américain Tesla à ses clients lorsqu'ils pénètrent dans sa Model X, grâce un filtre de qualité médicale dix fois plus grand que celui d'une voiture normale. Un dispositif capable de purifier l'air extérieur en éliminant en grande partie les pollens, bactéries, virus et polluant. La marque d'Elon Musk prétend être 800 fois plus performante que la moyenne sur le filtrage des virus, 500 fois sur les allergènes et 300 fois sur les bactéries, notamment.
Trois modes sont disponibles : circulation avec air extérieur, re-circulation de l'air intérieur ou ce que la marque appelle "mode de défense contre les armes biologiques", qui crée une pression positive empêchant l'air extérieur de pénétrer dans l'habitacle. La Model X sera commercialisée au second semestre 2016.