MWC : Peugeot fait son show avec un concept-car autonome

MWC : Peugeot fait son show avec un concept-car autonome Baptisé Instinct, le nouveau laboratoire sur roues de la marque au lion est doté d'un volant et de pédales rétractables.

Fini de tourner autour du pot : Peugeot a décidé à l'occasion du MWC 2017 de se lancer dans la fosse au lion du véhicule intelligent. Le constructeur français, qui participe cette année pour la première fois au rendez-vous barcelonais de la high-tech, présente en exclusivité sur son stand son premier concept­-c­ar autonome, le Peugeot Instinct Concept, ou Instinct pour les intimes. L'entreprise emmènera ensuite son laboratoire sur roues au salon automobile de Genève, qui démarre le 9 mars. Elle a préféré exhiber son nouveau bébé en avant-première devant un public de technophiles plutôt qu'à des passionnés de voiture pour prouver à ses concurrents la solidité de sa technologie.

Les pédales et le volant d'Instinct sont rétractables. © Lélia de Matharel - JDN

Le concept-car peut transporter ses passagers d'un point à un autre de façon 100% autonome. "Mais si le conducteur le décide, il peut prendre la main sur le véhicule et le conduire lui-même. Le plaisir de la conduite fait partie intégrante de l'histoire de Peugeot, nous avons donc voulu laisser le choix aux automobilistes, ce qui est une première dans le monde de l'auto", explique Matthias Hossann, responsable de la division design des concept-car de Peugeot.

Si le conducteur décide de se laisser (trans)porter, le volant et les pédales de l'Instinct se rétractent. Il est installé comme sur le sofa de son salon et peut regarder un film pendant les longs trajets, dormir ou lire. L'équipe Peugeot a même pensé à glisser dans la voiture un livre futuriste des années 50 intitulé "1993 fusées lunaires", pour les passionnés de science-fiction.

La marque ne communique pour le moment pas sur la date de mise sur le marché d'un véhicule de ce type, car les problématiques règlementaires n'ont pas encore été résolues. Ce concept-car est par ailleurs une pièce unique, qu'il faudra repenser pour lui permettre d'être mis en production à grande échelle. "Mais notre lnstinct n'est volontairement pas un véhicule futuriste, il pourrait rouler dans la rue aujourd'hui. Nous avons voulu donner à cette voiture autonome l'ADN de notre groupe qui a 200 ans d'histoire", souligne Matthias Hossann.

Le concept-car de Peugeot n'est volontairement pas une voiture aux lignes futuristes. © Lélia de Matharel - JDN

Instinct est interactif. Le concept-car permet de piloter à distance l'ensemble des appareils connectés de la maison de son propriétaire - lorsqu'ils sont reliés à la plateforme IoT ouverte de Samsung, Artik cloud, dont Peugeot est partenaire. "Peu importe leur protocole de communication, les appareils intégrés à cette plateforme parlent les uns avec les autres via internet, tout simplement", pointe  Valentin Perdereau, manager innovation et services connectés chez Peugeot.

Depuis l'écran de 9,7 pouces qui trône sur la plateforme centrale du véhicule, le conducteur peut en trois clics éteindre ses ampoules communicantes lorsqu'il quitte son domicile. Le haut-parleur intelligent de sa bibliothèque peut également signaler à Instinct qu'il a coupé la chanson Life on Mars de David Bowie au bout de 36 secondes. L'automobile la relance juste au bon moment lorsque son passager s'installe à bord. 

"Les services issus de l'interconnexion avec d'autres objets connectés devraient être adaptés à nos véhicules d'ici 2020"

Le concept-car peut également dresser le profil de mobilité de son propriétaire, si ce dernier le souhaite. Il lui suffit de connecter son smartphone et son bracelet de fitness à Instinct, via une application mobile encore en phase de prototypage. Elle est baptisée en interne du nom de code BCN17, pour Barcelone 2017. En fonction des données de géolocalisation et de mouvement collectées sur les appareils mobiles de son client, Peugeot établit un profil type construit sur trois caractéristiques : le travail, le sport et le style de vie. "Lorsqu'il n'a pas assez marché, Instinct peut proposer à son propriétaire de le dropper dans un parc pour qu'il fasse un jogging avant de rentrer, s'il a un profil de sportif", imagine Valentin Perdereau. La voiture pourrait également adapter son ambiance lumineuse en fonction de contexte et choisir par exemple des couleurs tonifiantes le matin pour emmener son passager au bureau. "Ces services issus de l'interconnexion du concept­-car avec d'autres objets connectés devraient être adaptés aux véhicules que nous commercialisons d'ici 2020", glisse le manager.

Et aussi au MWC

Peugeot / Mobile World Congress

Annonces Google