Les déclinistes n’ont rien retenu de l’Histoire : elle sourit toujours aux audacieux

« De l’audace, de l’audace encore de l’audace, toujours de l’audace ». La France est animée par bien des audacieux, des esprits innovants que l'on ne voit que trop peu sur le devant de la scène. Pourtant, c'est eux qui font avancer la France et qui méritent d'être mis en lumière. Osons la France est le forum qui met en lumière ceux qui y croient.

Pour un journaliste indépendant comme moi, la lecture de la presse a quelque chose de déprimant. L’esprit de sérieux (qui n’empêche pas une grande légèreté dans le traitement de l’info, malheureusement) prime, avec comme corollaire l’absolue nécessité de dire que tout va mal. Ha ? Mais laissons donc la flagellation aux amateurs de 50 nuances de Grey (grand bien leur fasse, tous les goûts sont dans la nature) ! N’en déplaise aux Cassandre de la mort française annoncée, le pays dispose de solides atouts pour affronter les grands défis du siècle. Pourquoi ? Parce que le mot de Danton – « de l’audace, de l’audace encore de l’audace, toujours de l’audace »- anime toujours des dizaines de milliers d’entrepreneurs, d’innovateurs, de créateurs, de chercheurs et autres esprits trop libres pour se laisser dicter une ligne de conscience existentielle par la doxa éclairée du cercle de la raison…

Avec moins d’1 % des habitants de la planète, la France est le 2ème pays déposant le plus de brevet au monde en matière numérique, derrière les États-Unis. L’Hexagone est une terre pionnière en matière de développement d’entreprises responsables (nous accueillerons d’ailleurs le premier Prix de la Croissance Responsable le 5 avril 2013) et d’entreprises sociales qui créent de l’emploi : entre les métiers liés aux soins, à l’économie verte et circulaire, mais aussi le numérique, ce sont plusieurs millions d’emplois qui seront créés dans les décennies à venir et l’on ne parle que des fermetures de sites. Cherchez l’erreur.

L’autre idée en vogue est de moquer le côté « Parc d’Attraction » de la France. Nous serions un vaste Disneyland visité par le monde entier et il faudrait s’en mortifier. Carabistouilles ! La France regorge de créateurs de génie que l’on s’arrache partout dans le monde : ils s’illustrent dans la mode, le luxe, la gastronomie, les nouveaux métiers liés à l’art de vivre, mais ont également réinventé les nuits du monde entier. Eux seraient des stars à encenser et leurs homologues moins célèbres des sybarites qui ruinent l’Etat ? Billevesées !

Le 5 avril 2013, à l’espace Cardin à Paris, la nouvelle édition d’Osons la France mettra à nouveau en lumière des dizaines de talents inconnus du grand public, mais pleins d’allant, d’envie et d’idées. Nous nous accordons avec Mark Twain pour penser que « ceux qui l’ont fait, ignoraient que la chose était impossible ». Ils ou elles sont jeunes ou moins jeunes, industriels ou créateurs, entrepreneurs ou chercheurs -en sociologie, en économie, que sais-je. Peu importe les codes ou les cloisons, pourvu qu’ils aient cette « touche française » (les férus d’anglicisme traduiront), ils sont les bienvenus.
Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Si vous pensez que la France se dirige inéluctablement vers un précipice sans fin, venez échanger avec notre communauté d’ambassadeurs. Vos anciennes croyances vous seront pardonnées. Si vous pensez être étranger à ces débats, vous vous trompez. Ce faisant, vous éludez votre rôle.
Or, donnons le mot de la fin à Paul Ricoeur : « l’irresponsabilité, c’est personne. La responsabilité c’est quelqu’un ». Sachez où vous situer et rendez-vous le 5 avril 2013 pour imaginer notre futur.

Autour du même sujet