Loi Hamon sur la consommation : apporter au consommateur plus de transparence et de concurrence

Les Français sont plus qu’attentifs à leur pouvoir d’achat et l’automobile représente un poste de dépenses important. Les consommateurs veulent trouver l’assurance auto qui correspond à leurs besoins et font appel à la comparaison sur Internet.

La Loi Hamon entend apporter plus de transparence et de concurrence en facilitant la résiliation des contrats des contrats d’assurance. Le consommateur sera plus libre de changer de fournisseur s'il a trouvé une offre plus compétitive sur Internet.
Dans un contexte économique difficile où les Français sont plus qu’attentifs à leur pouvoir d’achat, l’automobile représente un poste de dépenses important.
Les consommateurs veulent maîtriser ce budget en cherchant, par exemple, l’assurance auto la moins chère mais qui correspond le plus à leurs besoins, en termes de garanties et de services.

Pour y parvenir, de plus en plus de Français font appel à la comparaison sur Internet qui entre ainsi dans leurs habitudes de consommation. Les internautes veulent comparer les prix, mais sans rogner sur les garanties, notamment à travers les sites de comparaison, et ainsi faire jouer la concurrence.
Le consommateur a besoin de comprendre son assurance et d’accéder à plusieurs offres tarifaires. La Loi Hamon entend répondre aux évolutions de la société et va dans le sens du consommateur en apportant plus de transparence et en stimulant, in fine, la concurrence. En facilitant la résiliation des contrats d’assurance, le consommateur sera plus libre de changer de fournisseur s’il a trouvé une offre plus compétitive sur la toile.

Cette loi va alors rééquilibrer les relations entre assureur et consommateur

Ce dernier va en effet reprendre le contrôle de son assurance. Il est donc naturel que le cadre législatif s’adapte à la société et permette au consommateur non seulement de reprendre le contrôle sur son assurance mais aussi de réaliser d’importantes économies lorsque l’on sait que les dépenses d'assurance obligatoires pèsent pour près de 5 % dans les dépenses des ménages.
Faciliter le changement d’assurance revient alors à libérer du pouvoir d’achat. D’après une étude Ipsos, en changeant d’assurance automobile, le consommateur peut réaliser en moyenne 229[i] euros d’économies par an[ii], tout en conservant le même niveau de garanties.
A l’instar d’autres pays européens où certains assureurs proposent déjà la résiliation à tout moment, la Loi de Consommation/Hamon ne fait que répondre à la demande actuelle des consommateurs, à savoir reprendre la maîtrise de leurs achats, réaliser des économies et récupérer du pouvoir d’achat.-----------------------------
[i] Chiffres obtenus d'après une étude Ipsos réalisée auprès de 397 individus assurés en conducteur principal en utilisant le site LesFurets.com - juillet 2012.
[ii] Soit 34 % d’économies en moyenne - Chiffres obtenus d'après une étude Ipsos réalisée auprès de 397 individus assurés en conducteur principal en utilisant le site LesFurets.com - juillet 2012.

Autour du même sujet