Des cultures biologiques pour couvrir les frais du château

Au total, le domaine mesure près de 200 hectares, dont environ 135 de terres exploitables et 59 de bois. Les terres sont actuellement cultivées en maïs, soja et blé. "L’exploitation biologique génère un chiffre d’affaires d’environ 300 000 euros, assure Barnes, permettant aisément de couvrir les frais du château et de l’entretien des bâtiments et de la propriété."
 
©  Barnes