15 niches fiscales immobilières à connaître

15 niches fiscales immobilières à connaître La pierre, placement préféré des Français, permet non seulement de bénéficier de rendements attractifs en période de taux bas mais aussi de nombreuses réductions et crédits d'impôts.

Avec des prix relativement stables et une conjoncture favorable à l'accès au crédit, le marché immobilier continue d'afficher de belles perspectives. De l'avis de nombreux experts, les taux d'intérêt devraient rester bas cette année encore, soutenant ainsi les transactions dans le secteur. Selon un sondage BVA pour Foncia, 58% des Français estiment d'ailleurs que l'année 2017 sera, de nouveau, une période propice pour acheter un logement.

En plus d'un climat qui incite à l'investissement, plusieurs dispositifs fiscaux favoriseront à nouveau les placements dans la pierre en 2017. Et cette année encore, le gouvernement tient à soutenir l'immobilier. Certains dispositifs, comme le Pinel et le Malraux, sont en effet prolongés tandis que de nouveaux, comme la loi Cosse, viennent d'être votés dans le cadre de la loi de finances 2017. Ces niches fiscales permettent d'obtenir des réductions, des déductions ou des crédits d'impôt selon le cas, allégeant ainsi la note finale sur votre avis d'imposition à l'impôt sur le revenu ou à l'ISF. Un moyen de concilier investissement et défiscalisation.

Attention, ces abattements ne sont pas illimités – sauf exception pour le dispositif Malraux et la loi monuments historiques – depuis 2009, le plafond de toutes ces niches cumulées est fixé à 10 000 euros par foyer fiscal et par an. Tout excédent ne pourra être reporté sur vos prochaines déclarations de revenus.

Le JDN a sélectionné 15 niches fiscales immobilières en vigueur cette année :

  • Le dispositif Cosse pour déduire de ses revenus entre 15% et...
  • ... 85% des loyers perçus
  • La loi Malraux pour les biens classés
  • La loi monuments historiques
  • Le dispositif Pinel
  • Le Censi-Bouvard
  • Une nouvelle réduction d'impôt pour les résidences tourisme
  • Le déficit foncier, une déduction sous certaines conditions
  • Le déficit foncier appliqué au dispositif Pinel
  • Les SCPI fiscales
  • La location meublée
  • L'immobilier Outre-mer
  • Les travaux de rénovation énergétiques
  • Les investissements forestiers
  • Les investissements dans des parcelles de vignes

ISF / Défiscalisation