Un travail méticuleux

Bernard Richards insiste sur le fait que les pièces des montres BRM, comme le boîtier, ne sont pas obtenues par étampage (moulage) mais par un usinage séparé de chaque élément. Il en résulte un travail particulièrement complexe pour rapporter les cornes (embouts par lesquels le bracelet est fixé à la montre) par vissage sur le boîtier par exemple. Cela permet en revanche de jouer sur le travail des matières en assemblant différentes couleurs et métaux là ou les autres fabricants n'utilisent qu'un seul matériau.  
©  Cécile Debise/L'Internaute