Sans Michelin, Citroën n'existerait peut-être plus...

les deux marques ont grandi côte à côte pendant plus de 40 ans.
Les deux marques ont grandi côte à côte pendant plus de 40 ans. © Michelin

Jusqu'en 2008, toutes les Citroën qui sortaient d'usine étaient exclusivement chaussées de pneus Michelin. C'était le dernier signe visible de l'histoire commune du chevron et du bibendum. En effet, de 1934 et 1976, Michelin a contrôlé le constructeur automobile avant de le revendre à Peugeot. Mis en liquidation judiciaire fin 1934, c'est Michelin, son premier créancier, qui avait repris la marque. Sous sa houlette, Citroën va connaître un développement fantastique et produire des voitures mythiques. La traction, la 2CV, la DS... c'est Michelin. En 1976, Michelin cède 90% de Citroën à Peugeot en échange d'une participation dans le nouvel ensemble. Depuis 2006, Michelin n'est plus actionnaire de PSA, mais François Michelin est toujours censeur du conseil de surveillance du groupe.