Les chaussures Paraboot, fabriquées en Isère

paraboot a réalisé 17,9 millions d'euros de chiffre d'affaires et 1,7 million
Paraboot a réalisé 17,9 millions d'euros de chiffre d'affaires et 1,7 million d'euros de résultat en 2009. © Paraboot / SdP

Avec Repetto, Weston ou Clergerie, Paraboot fait figure de dernier des Mohicans de la chaussure française. Comme tant d'autres, cette entreprise familiale a bien failli mettre la clé sous la porte. Mais tandis que l'industrie de la chaussure s'effondrait, Paraboot a su se réinventer à partir des années 80. Aux ouvriers et agriculteurs, ses clients traditionnels qui plébiscitaient ses souliers robustes, la marque a su s'attirer les faveurs d'une clientèle plus aisée.

Une conquête risquée, mais réussie, puisque aujourd'hui Paraboot continue de réaliser 90% de sa production dans ses ateliers d'Izeaux, dans l'Isère (133 salariés). Et chaque année, ils produisent 300 000 paires de chaussures made in France.

 Le site de Paraboot