7e : Italie, 2,06% du PIB

Chiffrer les mesures de relance de l'Italie n'est pas aisé, Silvio Berlusconi et ses ministres multipliants les chiffres, mêlant nouvelles dépenses, renflouement des établissements bancaires, jeux d'écritures. Entre les nouveaux impôts créés pour financer le plan de relance et les mesures d'aide, on s'y perd ; certains calculs affirment même que les nouveaux impôts seront supérieurs aux aides accordées par l'Etat !

On retiendra les 5 milliards d'euros destinés aux familles et aux entreprises décidés en novembre 2008, les 2 milliards d'euros consacrés au soutien du secteur automobile de février, les 8 milliards pour l'indemnisation des chômeurs débloqués en décembre et portés à 9 milliards en mars et enfin les 17,8 milliards consacrés au financement de grands travaux décidés en mars.

Soit un total de 33,8 milliards d'euros qui représentent 2,06% du PIB italien estimé pour 2008.

 PIB 2008 (estimation) : 1 639 milliards €