Les Verts peuvent remercier élus et adhérents

dans un bureau de vote à chalons-sur saône.
Dans un bureau de vote à Chalons-sur Saône. ©  Pascal Coste

Si le premier parti écologiste français doit se contenter de dons très faibles (à peine 80 000 euros), il peut s'appuyer sur une solide aide publique (2,2 millions). Une bonne part des ressources est assurée par la contribution des élus. A eux seuls, ils apportent 1,44 million d'euros. Les 9 100 adhérents représentaient également un poste de ressources non négligeable pour le parti, avec une somme de cotisations de 928 398 euros. Une somme qui représente la moitié des charges de personnel du parti. Mais l'année 2007 s'étant soldé par de mauvais scores électoraux, Les Verts ne devraient toucher que 1,83 million d'euros de la part de l'Etat en 2008.