Vitis Valorem, la vigne sert au travail de la vigne

l'innovation de stéphane bidault est très attendue plusieurs terroirs viticoles.
L'innovation de Stéphane Bidault est très attendue plusieurs terroirs viticoles. © Vitis Valorem

Plutôt que de voir les viticulteurs brûler des tonnes de sarments de vigne, Stéphane Bidault s'est mis en tête de recycler ce déchet vert pour en faire des... piquets de vignes. Après un an de test à Nuits-Saint-Georges, sa société, Vitis Valorem, s'apprête à les produire à grande échelle. Il a investi 500 000 euros dans une usine à Beaune qui sera opérationnelle en janvier afin de vendre au moins 80 000 pièces en 2015.

Pour le même prix qu'un piquet classique, le sien est non seulement plus résistant, assure-t-il, mais aussi plus léger. "Il a une espérance de vie double", jure-t-il au JDN. Sans compter que son piquet intègre des accroches pour permettre au fil de fer de passer. Son concept intéresse d'ores et déjà des viticulteurs bourguignons et bordelais.