La ferme verticale nourrira les citadins

la 'tour vivante' vise à associer la production agricole, l'habitation et les
La "Tour vivante" vise à associer la production agricole, l'habitation et les activités dans un même endroit. © Soa Architectes
On estime qu'à partir de 2050, 6,4 milliards d'habitants résideront en milieu urbain, contre 3,3 milliards aujourd'hui. C'et pourquoi de nombreux cabinets d'architectes planchent sur des projets de "fermes verticales", où les cultures prendraient place dans des immeubles.

Selon ses promoteurs, l'agriculture urbaine ne présente que des avantages : elle permet une production en continu, économise des surfaces arables, crée une filière intégrée avec les industries de transformation alimentaires, réduit le temps de stockage et de transport, etc. La "Tour vivante", imaginée par l?agence Soa architectes regroupe des habitations avec des serres pour une production maraîchère.