Areva, une productivité en dents de scie

grande irrégularité de la productivité chez areva.
Grande irrégularité de la productivité chez Areva. © JDN

Hésitant entre améliorations et reculs, la productivité du travail chez Areva a évolué de façon irrégulière d'une année sur l'autre depuis dix ans. Au regard de sa courbe, deux points se démarquent : 2007 et 2010. En 2007, d'abord, le groupe a perdu 16% de son chiffre d'affaires, passant exceptionnellement en-dessous de la barre des 3 milliards d'euros sur le périmètre France, pour un effectif relativement stable. A l'inverse, en 2010, il a gagné 9% par rapport à 2009, malgré une baisse de près de 20% du nombre de salariés.

Ce géant français du nucléaire est majoritairement détenu par le Commissariat à l'énergie atomique à hauteur de 73,03%, l'Etat à 10,17% et la Caisse des dépôts et consignations (CDC) à 3,32%.