Propriété industrielle : un enjeu majeur dans le développement des PME

Philippe Fornies, directeur associé d'Avenium Consulting, plaide pour une meilleure prise en compte de la propriété industrielle dans la stratégie des entreprises.

avenium
Philippe Fornies, directeur-associé d'Avenium Consulting. © Avenium Consulting

Dans un récent communiqué, l'INPI écrivait : "Les PME qui inscrivent la propriété industrielle dans leur stratégie de développement ont de meilleures performances économiques que les autres". Et les données chiffrées venant étayer cette affirmation sont, en effet, sans ambiguïté. Ainsi, les 32 lauréats des Trophées INPI de l'innovation 2010 dans la catégorie PME ont créé 614 emplois depuis 2006, multiplié par cinq leur chiffre d'affaires entre 2006 et 2009 et doublé leur chiffre d'affaires à l'export. Dans le même temps, ces entreprises ont accentué leur effort de R&D avec une augmentation de leur budget de 65,6%.

Mais la propriété industrielle ne repose pas uniquement sur le brevet. S'il en est une composante essentielle, il ne doit pas occulter les autres dimensions toutes aussi importantes que sont le savoir-faire, le secret, les marques, les modèles, autant d'outils au service de l'entreprise et de son développement

La mise en œuvre d'une stratégie de propriété industrielle doit s'inscrire dans la logique de développement d'une entreprise au même titre que la prise en compte de ses activités R&D, commerciales et financières. Si cette prise de conscience commence à se faire jour dans les grands groupes, elle reste malheureusement encore trop peu courante au sein des PME. Question de maturité sans doute. Mais grâce aux efforts de formation accomplis et des dispositifs de pré-diagnostics élaborés par l'INPI, la "conscience brevet" a beaucoup progressé au cours de ces dernières années.

"Une mauvaise prise en compte de la propriété industrielle peut remettre en cause la pérennité d'une PME."

La stratégie de propriété industrielle va bien au-delà du simple dépôt de brevet : il faut analyser et lister les savoir-faire internes, analyser la portée de ses brevets, de ses accords de licences et de partenariats, comprendre ce qui procède d'un réel avantage compétitif pour l'entreprise, identifier ce qui doit être protégé à tout prix. Bâtir une stratégie de propriété industrielle nécessite de prendre en compte son environnement, il est indispensable de procéder à une analyse précise des brevets existants sur le marché et de ceux de ses concurrents, et mettre ces informations en regard de ses enjeux et objectifs.

La stratégie de propriété industrielle doit être le prolongement de la stratégie d'entreprise et doit tenir compte de la réalité de l'entreprise et de ses ressources existantes et futures. Il n'y a aucun intérêt à élaborer une stratégie de propriété industrielle si celle-ci ne peut être déclinée de façon opérationnelle. La taille de l'entreprise n'intervient pas dans le fait de devoir établir une stratégie de propriété industrielle : aucune différence entre une petite et une grande entreprise. Seuls les moyens diffèrent. En revanche si un grand groupe peut amortir une erreur, l'impact d'une mauvaise prise en compte de la propriété industrielle peut remettre en cause la pérennité d'une PME.

Au-delà des coûts qu'elle impose, la propriété industrielle représente un des actifs les plus stratégiques d'une entreprise dans un contexte de globalisation et de mondialisation où le brevet prend et prendra de plus en plus d'importance et où la compétitivité des entreprises passe par l'innovation.

"La stratégie de propriété industrielle doit être initiée et soutenue au plus haut niveau de management."

La propriété industrielle impacte toutes les fonctions de l'entreprise. Pour le département R&D, elle fait partie intégrante du processus de recherche. Pour la direction financière, elle représente un coût, et, éventuellement, des flux financiers entrants si elle donne lieu à des concessions de licences et de nouveaux partenariats. Argument de vente pour le département marketing, elle est considérée comme un achat de tranquillité par la direction générale. On le voit, la propriété industrielle est un élément important pour toutes les grandes fonctions de l'entreprise. Le paradoxe est qu'elle n'est que très rarement représentée au board de ces mêmes entreprises.

Aujourd'hui, dans un contexte économique international où la compétitivité des entreprises françaises et le maintien et le développement des filières industrielles sur le territoire national sont deux préoccupations majeures, il s'avère absolument nécessaire de prendre en compte cet élément fondamental qu'est la propriété industrielle.

La stratégie de propriété industrielle doit être initiée et soutenue au plus haut niveau de management, grâce à une démarche structurée et analytique pour qu'elle soit véritablement intégrée à la logique de développement. Alors à quand une direction de la stratégie de propriété Industrielle au sein de l'équipe dirigeante des entreprises !

PME / Propriété industrielle