Les salaires et pensions des fonctionnaires gelés ou amputés

le ministère de l'economie, à bercy.
Le ministère de l'Economie, à Bercy. © F.Santrot / JDN

Le gel ou la baisse des salaires des fonctionnaires est l'une des mesures d'austérité les plus utilisées par les pays européens. En Espagne, la baisse décidée s'élève à 5% des salaires. En Irlande, elle peut atteindre 15% selon les cas. En Roumanie, l'Etat est allé encore plus loin : -25%. Un chiffre que l'on a peu de chance de voir en France.

Dans l'Hexagone, les dépenses de personnel, qui comprennent la rémunération mais aussi les pensions des fonctionnaires, représentent la plus forte dépense de l'Etat (plus de 40% du budget général), avec un montant estimé en 2010 à 117 milliards d'euros. Une baisse de 5% des pensions et salaires rapporterait donc près de 6 milliards d'euros par an, une baisse de 25%, 29,25 milliards d'euros. A condition bien sûr que les effectifs restent parfaitement constants. Pour rappel, le gouvernement prévoit une baisse de 10% de ses dépenses de fonctionnement.